Actus & Dossiers / Témoignages

Béton bas carbone : BSM, premier fournisseur partenaire d’Exegy

Béton Solutions Mobiles (BSM) est spécialisé dans l’élaboration et la fabrication de béton prêt à l’emploi. Fidèle des opérations de VINCI Construction France et reconnue comme leader des solutions de transport et de pompage en Ile-de-France, la société aux camions toupies rose magenta est devenue un partenaire clé d’Exegy. Son directeur général en charge de l’activité mobile, Didier Verdes, évoque pour nous son histoire commune avec VINCI Construction France et l’engagement pour la démarche bas carbone.

Béton bas carbone : BSM, premier fournisseur partenaire d’Exegy
Didier Verdes, directeur général en charge de l’activité mobile, BSM - DR BSM

Vous avez rejoint BSM en octobre 2018 après plus de vingt-cinq ans au sein de Lafarge France (Groupe Holcim). Quand avez-vous croisé les équipes de VINCI Construction France pour la première fois ?

Didier Verdes : J’ai rencontré François Cussigh, aujourd’hui directeur Ingénierie du matériau béton de VINCI Construction France, dans le cadre des travaux du pont Charílaos Trikoúpis, plus connu sous le nom de pont Rion-Antirion. L’ouvrage a été conçu, financé, construit et exploité par le groupe VINCI. Il a permis, à partir de 2005, de relier le Péloponnèse à la Grèce continentale en cinq minutes. Lorsque j’ai rejoint Béton de Paris, qui était alors la filiale béton Ile-de-France de Lafarge France, nous avons travaillé avec GTM Bâtiment et Lainé Delau-Petit sur de grands projets en Ile-de-France ou des chantiers parisiens de taille plus modeste. Dès lors, les équipes de VINCI Construction France nous ont toujours accompagnés dans la promotion des bétons innovants, notamment des bétons autoplaçants. Chez VINCI Construction France, je trouvais une écoute attentive aux sujets d’innovation, ce qui était plutôt rare dans le secteur du BTP à l’époque, en dehors peut-être de quelques start-up.

Quels projets ont permis à BSM d’afficher une croissance annuelle de 50 % depuis cinq ans ?

Didier Verdes : En 2013, Philippe Tibère-Inglesse a créé BSM avec l’idée de proposer une offre adaptée au marché parisien et francilien, avec des unités de fabrication de béton conçues pour s’intégrer à des tissus urbains denses au plus proche des chantiers. Les projets du Grand Paris Express avec les lignes 14, 15, 16 et 17 nous ont donné l’opportunité d’éprouver et de valider ce modèle. Nous sommes désormais positionnés sur l’ensemble des lots auprès de VINCI Construction ou de vos confrères.

Béton bas carbone : BSM, premier fournisseur partenaire d’Exegy
Centrale de Palaiseau pour le tronçon souterrain de la ligne 18 du Grand Paris Express – DR BSM

Comment qualifieriez-vous l’approche béton de VINCI Construction France ?

Didier Verdes : Les équipes de VINCI Construction France disposent d’une expertise de pointe, scientifique et argumentée. Ce savoir-faire se conjugue à un esprit précurseur qui est à la fois dynamisant et engageant pour l’ensemble de la profession. Bétons normatifs adaptés, bétons d’ingénierie optimisés, bétons à approche performancielle qui permettent d’augmenter les quantités de laitier, solutions Exegy très bas carbone (TBC) ou ultra bas carbone (UBC) : la démarche est multiple pour réaliser des économies sur les matières et proposer des alternatives durables aux bétons traditionnels par exemple sur la tour HEKLA réalisée par Bateg à La Défense ou sur les deux premiers lots de la ligne 18 du Grand Paris Express où les équipes de Chantiers Modernes Construction et de Botte Fondations participent au groupement conduit par VINCI Construction Grands Projets. Sur la ligne 18, les dosages sont incroyablement faibles pour des travaux de génie civil !

Quelle est, selon vous, la singularité de la démarche Exegy ?

Didier Verdes : Sans hésiter, l’engagement chiffré ! Exegy est une démarche ambitieuse qui ne se contente pas de déclaratif. C’est tout l’intérêt : disposer de statistiques, mesurer les performances et annoncer des valeurs qui permettront d’éviter que chacun se proclame « faiseur de béton bas carbone » et qui en professionnaliseront l’usage. VINCI Construction France est l’une des entreprises les plus actives dans la promotion des bétons bas carbone, et notre partenariat dans le cadre d’Exegy est apparu évident. Nous sommes impatients de poursuivre les réflexions engagées avec les équipes dans le cadre du Grand Paris Express mais aussi sur The Link, le futur siège de Total à La Défense.

Béton bas carbone : BSM, premier fournisseur partenaire d’Exegy
Centrale à béton ayant approvisionné la construction de l’usine d’éoliennes offshore de Siemens Gamesa au Havre – DR BSM

Avec presque 30 unités de production fixes et mobiles en 2021, comment comptez-vous finir de mailler le territoire francilien et vous développer sur d’autres axes nationaux ?

Didier Verdes : À Gennevilliers par exemple, nous mettons en place l’équivalent de trois centrales pour fournir le nord de l’Ile-de-France et répondre aux besoins des chantiers en Seine-Saint-Denis. Nous démarrons également notre déploiement en Normandie. Nous travaillons notamment avec Soletanche Bachy (VINCI Construction) dans le cadre de la construction des postes à quai 11 et 12 pour le Grand Port Maritime du Havre, où a été testée une solution ExegyUBC développée conjointement avec Ecocem. C’est à l’occasion de ces travaux sur Port 2000 que nous avons mis en place la première centrale d’une filiale de BSM baptisée Axe Seine Béton qui couvrira un large périmètre du Havre aux contreforts des Yvelines. En parallèle, nous réfléchissons à renforcer notre partenariat avec Eurovia (VINCI Construction) en Normandie.

BSM a été la première société en France dans son domaine à utiliser des toupies électriques, moins polluantes et moins consommatrices d’énergie. Quels sont les autres axes de votre démarche environnementale ?

Didier Verdes : Nos installations intègrent une démarche écoresponsable en mettant en place par exemple le traitement et la réutilisation des eaux de process, la récupération et l’utilisation des eaux de pluie, l’utilisation des granulats récupérés et recyclés, ou la dématérialisation des bons de livraisons. Nous étudions nos capacités de concassage des déchets béton pour les valoriser tout en limitant les transports. Nous avons également décidé, dans la mesure du possible, d’équiper nos collaborateurs de véhicules hybrides ou électriques tandis que certains de nos camions rouleront au biocarburant. Et pour aller plus loin, l’entreprise a testé la première bétonnière mobile hybride rechargeable.

Béton bas carbone : BSM, premier fournisseur partenaire d’Exegy
© tomatoki