Actus & Dossiers / Dossiers thématiques

Béton et construction durable

Près de 60 % de l’empreinte carbone d’un bâtiment calculée sur cinquante ans vient de la fabrication et de l’utilisation des matériaux, au premier rang desquels le béton. Les bétons plus vertueux constituent donc un levier majeur dans la stratégie globale de réduction des impacts liés aux activités de VINCI Construction France, en bâtiment neuf – où la RE2020 en fait un prérequis – comme en réhabilitation et en génie civil.

Béton et construction durable
Carré Vauban, Nice (06) © Aquanaute

En 2020, VINCI Construction a accéléré sur cette voie en lançant la démarche Exegy qui vise à généraliser l’usage des bétons bas carbone et valorise la capacité des équipes à concevoir et à mettre en œuvre une gamme de solutions bétons bas carbone (BC), très bas carbone (TBC) et ultra bas carbone (UBC).

Depuis 2021, VINCI Construction France porte la démarche de déploiement pour le compte du Groupe et poursuit la dynamique de recherche et d’optimisation. De fait, grâce aux experts du laboratoire de Marolles-en-Hurepoix (91), l’entreprise utilise depuis plusieurs années des formulations moins émissives en carbone qui substituent au ciment des matériaux issus de l’économie circulaire ou des additions minérales (cendres volantes, laitier de haut-fourneau, fillers calcaires…).

Exegy s’est appuyé sur cette expérience pour proposer des solutions permettant de réduire les émissions de CO2 par rapport aux bétons traditionnels (jusqu’à 70 % pour le béton UBC), à prix compétitif et avec des propriétés de résistance et de pérennité au moins équivalentes. Des poteaux structurels ultra bas carbone réalisés au cœur de l’archipel, nouveau siège social de VINCI à Nanterre (92), aux parois moulées, barrettes et dalles de transfert coulées sur le futur ensemble immobilier Testimonio II à Monaco, en passant par les bétons mis en œuvre sur les deux premiers lots de la ligne 18 du Grand Paris Express démontrent que ces formulations performantes peuvent être utilisées pour tout type d’ouvrages.

 

Un réseau de partenaires

Alors que les cahiers des charges intègrent désormais des bilans carbone, l’enjeu est aujourd’hui leur mise en œuvre massive. « Exegy a vocation à devenir un standard technique et un label pour tous les projets, confirment de concert Bruno Paul-Dauphin, directeur des solutions bétons bas carbone – Exegy et François Cussigh, directeur Ingénierie du matériau béton, VINCI Construction France. Afin d’assurer l’approvisionnement des chantiers, nous mettons sur pied un réseau de partenaires en mesure de produire à des prix maîtrisés les formules que nous développons ou codéveloppons avec eux. » Des partenariats ont été établis avec des producteurs de béton prêt à l’emploi comme Béton Solutions Mobiles (BSM) en Ile-de-France ou Béton des Monts du Lyonnais (BML) en Auvergne-Rhône-Alpes. L’accord stratégique qui lie VINCI Construction France et Ecocem, principal fournisseur de laitier moulu comme substitut au ciment, a permis de codévelopper une solution UBC à base de laitier activé Ecocem Ultra. Elle sera mise en œuvre d’ici à fin 2021 dans le cadre du projet Universeine à Saint-Denis (93), inscrit dans le périmètre du futur Village des athlètes de Saint-Denis.

 

Une démarche de transformation

Lorsque c’est possible, produire en propre dans des centrales mobiles permet de gagner en maîtrise, en qualité et en réactivité. Ce fut l’option retenue pour le site de maintenance et de remisage de la RATP à Morangis (91) : « Avec le soutien des équipes matériel et méthodes, nous avons pris l’initiative de mettre en œuvre 18 000 m3 de béton BC produits par notre centrale entre avril 2019 et fin 2020 », explique Alexandre Lainé, responsable Travaux, Chantiers Modernes Construction. Au-delà de l’ingénierie, tous les appuis opérationnels se mobilisent ainsi autour des équipes travaux pour la réussite des chantiers. À Nice (06), sur l’opération Carré Vauban finalisée à l’été 2021, quelque 3 000 m3 de béton TBC coulés à l’initiative de Dumez Côte d’Azur ont permis d’économiser 466 t de CO2 par rapport au béton de référence demandé au dossier. « C’est le fruit des synergies fortes entre les constructeurs, le fournisseur Les Bétons Niçois et les spécialistes locaux et nationaux de la performance durable », se réjouit Lionel Gineste, directeur des Ressources techniques et opérationnelles, DD Côte d’Azur.

Béton et construction durable
Site de maintenance et de remisage de la RATP, Morangis (91) © Frédéric Berthet