Actus & Dossiers / Témoignages

Construire autrement : la vision de Jean-Baptiste Pietri

Jean-Baptiste Pietri est de ceux qui conjuguent les passions et multiplient les casquettes. À la fois architecte, bâtisseur et promoteur à la tête de Constructa, le groupe indépendant de services immobiliers qu’il dirige désormais à la suite du décès de son père en 2020, il évoque ses liens avec VINCI Construction France. La Porte Bleue à Marseille, Les Jetées à Huningue, le Carlton Cannes sur La Croisette… : autant d’opérations qui répondent aux enjeux de qualité, de durabilité et d’habitabilité du monde actuel. Tour d’horizon d’ambitions communes et de valeurs partagées.

Construire autrement : la vision de Jean-Baptiste Pietri
Jean-Baptiste Pietri, Président de Constructa © Saskia Lawaks / Constructa

Après les opérations emblématiques des Docks ou de la Tour la Marseillaise dans la cité phocéenne, Constructa et VINCI Construction France se retrouvent ces derniers mois sur de multiples projets partout en France. Une façon de continuer à mieux se connaître ?

Jean-Baptiste Pietri : Les deux dernières années m’ont permis de mieux connaître VINCI Construction France car plusieurs projets sont arrivés à maturité et ont pu être lancés. Nous travaillons ensemble sur Les Jetées à Huningue, la première phase du réaménagement des rives du Rhin. C’est le premier projet conduit par Constructa en territoire alsacien, loin de nos bases marseillaises et parisiennes, et il est conforme à nos promesses : 115 logements de haut standing répartis en deux résidences. Les permis de construire sont conformes au concours et l’exécution est conforme aux permis. Au Mans (72), Constructa Asset Management est propriétaire de la galerie commerciale Centre Sud, dont nous avons confié la restructuration à vos équipes locales (NDR : l’agence Heulin de Sogea Atlantique BTP). À Saint-Ouen-sur-Seine, nous sommes partenaires d’Adim Paris Ile-de-France pour codévelopper le programme de logements Grand Angle : un franc succès commercial car le site est très recherché. Au Carlton Cannes, Constructa intervient en tant qu’assistant à maîtrise d’ouvrage dans le cadre de la réhabilitation d’un fleuron national et d’une référence de l’hôtellerie internationale. Notre client a des exigences légitimes, à la hauteur du prestige de l’adresse. Nous travaillons en site contraint et dans un délai court de deux ans. J’ai particulièrement apprécié le travail préparatoire conduit par VINCI Construction France qui a su traiter, à mesure du curage, les scans 3D et les différentes sources d’information issues des bureaux d’études, des architectes et de la maîtrise d’ouvrage pour réaliser un jumeau numérique de synthèse sous BIM (Building Information Modeling) exigeant et utile. Enfin, nous réalisons ensemble La Porte Bleue, qui signe le troisième acte constructif des quais d’Arenc à Marseille.

La Porte Bleue est une tour de 56 m de haut qui accueillera une résidence de tourisme quatre étoiles et des logements de haut standing aux étages supérieurs. Pouvez-vous évoquer les défis techniques de ce chantier qui a commencé en mars 2021 ?

Jean-Baptiste Pietri : Nous avons fait le choix de la préfabrication pour les 575 pièces de béton blanc bas carbone qui signent la façade du bâtiment. Ces voûtes sont réalisées par Méditerranée Préfabrication, filiale de VINCI Construction France, sur un site de la région. Depuis mon bureau du 27e étage de La Marseillaise, j’observe ce chantier qui avance rapidement grâce à une excellente méthodologie. L’architecte que je suis, adossé au promoteur Constructa que je dirige, en est très fier. Les équipes de Travaux du Midi partagent aussi notre fierté. D’autant qu’il s’agit d’un chantier en site très contraint, à proximité immédiate du tramway, des voies rapides et de deux immeubles de grande hauteur.

Construire autrement : la vision de Jean-Baptiste Pietri
L’hôtel Carlton Cannes en octobre 2021 © Aquanaute

La construction hors site est également en œuvre sur la façade de la résidence Link, l’un des deux immeubles des Jetées à Huningue réalisés par Urban Dumez. Quelle importance donnez-vous à ce choix constructif qui conjugue solution durable et ancrage local ?

Jean-Baptiste Pietri : Le premier acte du développement durable, c’est de produire et de consommer local, de valoriser le lien social et l’équité entres les acteurs. L’architecture contextuelle permet d’imaginer des formes aussi audacieuses que respectueuses de ce qui est déjà là. J’aime travailler avec les matériaux d’une région et les savoir-faire d’un territoire. La Porte Bleue est un bon exemple d’équilibre entre éléments préfabriqués et construction traditionnelle sur site. Nous avions identifié la compétence de Méditerranée Préfabrication sur les brise-soleils de La Marseillaise et nous savions que l’usine se trouvait à une vingtaine de kilomètres du chantier.

Sur La Porte Bleue, vous êtes à la fois architecte (via PietriArchitectes) et maître d’ouvrage (via Constructa). Cela vous donne-t-il un regard neuf sur les équipes de VINCI Construction France ?

Jean-Baptiste Pietri : En tant qu’architecte, j’avais assez peu travaillé avec VINCI Construction France même si, bien sûr, j’avais vu les équipes œuvrer sur La Marseillaise. A présent que je dirige Constructa, je ressens davantage ce qui nous unit : l’importance que nous donnons à la relation humaine. Constructa est un groupe de 200 collaborateurs porté par des valeurs familiales, tout comme l’histoire de VINCI Construction France se confond avec celle de son réseau de filiales, ayant chacune à leur tête un véritable chef d’entreprise. Construire n’est jamais une science exacte. Le bâtiment est un secteur risqué et nos deux entreprises sont conscientes qu’il nous faut nourrir et préserver cette relation de confiance.

Construire autrement : la vision de Jean-Baptiste Pietri
Les Jetées à Huningue en novembre 2021 © Patrick Bogner

Pourquoi cette confiance – qui permet l’excellence – s’avère essentielle dans les projets ambitieux que vous lancez ?

Jean-Baptiste Pietri : J’ai toujours entendu mon père (NDR : Marc Pietri, Président de Constructa jusqu’à son décès en février 2020) parler de VINCI Construction France comme d’un « partenaire ami » avec qui une poignée de main suffit. L’excellente relation professionnelle que mon père entretenait avec Xavier Huillard, le président-directeur général de VINCI, s’était muée au fil du temps en une amitié mâtinée d’un profond respect mutuel. L’époque est à la contractualisation et à la due diligence qui réglementent toute relation d’affaires, mais j’apprécie l’esprit d’entrepreneurs qui a perduré au sein de VINCI Construction France et la conviction que les projets et les hommes priment sur le système. Ce qui n’empêche pas les désaccords ou les discussions franches sur les modalités de construction, les délais et les coûts.

Ce « partenaire ami » a été accompagné par Constructa Vente au lancement de Primméa, l’offre de logements qualitatifs et abordables d’accession à la propriété de VINCI Construction France. Est-ce un partenariat gagnant-gagnant ?

Jean-Baptiste Pietri : Constructa a parfois de grandes ambitions eu égard à sa taille qui nécessitent la proximité d’un grand frère loyal comme VINCI Construction France ; et parfois en effet, la relation s’inverse. Quand nous sommes intervenus en commercialisation sur Primméa, VINCI Construction France était venu chercher la compétence technique d’un acteur de taille plus modeste mais qui disposait de soixante ans d’expérience dans la vente de logements.

Construire autrement : la vision de Jean-Baptiste Pietri
Le chantier de La Porte Bleue à Marseille en septembre 2021 © Jérôme Cabanel

Constructa est une plate-forme de services immobiliers et se présente aujourd’hui comme un éditeur urbain. Comment comprendre cette signature ?

Jean-Baptiste Pietri : La crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 a accéléré des dynamiques qui n’étaient qu’émergentes. Celles et ceux qui vont habiter nos logements ou travailler dans nos bureaux sont à la recherche d’édifices de qualité. Ils veulent privilégier leur cadre de vie, pour certains télétravailler, et pour d’autres déménager dans des villes à taille plus humaine. Les élus qui octroient les permis de construire sont également à la recherche de propositions solides. Aussi, il nous faut rompre avec la vision industrialisante qui a régné sur le bâtiment ces dernières décennies, et leurs lots de programmes dits qualitatifs qui, finalement, sont déceptifs. La demande est croissante pour des bâtiments ambitieux qui tiennent leurs promesses ! Pour marquer ce changement de paradigme, nous avons voulu affiner notre signature de marque sans pour autant réinventer notre métier. Nous sommes un éditeur urbain car nous « éditons » des ouvrages de qualité à l’instar de La Marseillaise, de La Porte Bleue ou des Jetées. Les immeubles que nous réalisons ensemble sont la preuve de notre implication et de notre attachement à l’excellence. Ces bâtiments sont différents des autres. Ils brisent les codes classiques et cassent les règles établies. Ils racontent une histoire plus ambitieuse, plus engagée, plus courageuse, plus sincère, plus technique, plus durable et, je le crois, plus belle ! Pour nos collaborateurs aussi, c’est important de marquer notre volonté d’exigence. Je suis un architecte passionné, ferme dans mes convictions. Je souhaite continuer de bâtir des édifices qui aient du sens, à la fois qualitatifs et ambitieux en termes d’architecture et d’usage.