Actus & Dossiers / Chantiers du mois

Le défi oblique des tours DUO

Associé à Botte Fondations, Bateg a livré la première tranche de travaux de DUO (Paris XIII) en décembre 2021 et la livraison de l’hôtel est en cours. La réalisation de ces deux tours asymétriques a nécessité une triple inventivité en matière de méthodes, de modes constructifs et de mix matériaux.

Le défi oblique des tours DUO
© Augusto Da Silva / Graphix-Images

Conçu par les Ateliers Jean Nouvel et porté par Ivanhoé Cambridge associé à Hines, DUO parachève l’aménagement du quartier Paris Rive Gauche. Du haut de leurs 180 et 122 m, les deux tours, bâties sur l’emprise d’une ancienne friche industrielle de 5 000 m², offriront près de 110 000 m² de surfaces dédiées au travail (bureaux pour le Groupe BPCE, et auditorium), aux commerces et aux loisirs (hôtel, restaurant, bar et terrasse panoramique). L’occasion pour VINCI Construction France de confirmer sa capacité à bâtir des immeubles de grande hauteur (IGH) en milieu contraint tout en maîtrisant une ingénierie intégrée à forte valeur ajoutée technique et en produisant en propre.

Beauté du geste

Premières singularités : l’inclinaison de cinq degrés de la tour Est et les déhanchements de la tour Ouest. Pour la première, Bateg a utilisé un outil autogrimpant conçu pour couler les voiles en béton du noyau dont l’épaisseur inhabituelle tient aux efforts d’excentrement dus à l’inclinaison. Autour de cet imposant noyau, les premiers plateaux sont constitués d’une ossature en béton (poteaux en béton armé, poutres préfabriquées et dalles alvéolaires) avant de laisser place progressivement à une structure métallique de plus de 3 000 t posée en propre. « Le 30e étage représente à lui seul 700 t de charpente, explique Jean-François Delmas, directeur Travaux, Bateg. Il a fait office “d’étage de transfert” vers les neuf derniers niveaux inclinés à l’inverse des 29 premiers. »

Le défi oblique des tours DUO
© Potion médiatique - Silvere Koulouris

Solidité des fondations

Si la surface diminue à mesure que les étages de la tour Ouest s’élèvent, l’inclinaison de la tour Est, quant à elle, a commandé d’importants travaux d’ancrage. « D’avril à octobre 2017, nous avons creusé jusqu’à 50 m de profondeur et réalisé 117 barrettes, précise Romain Le Jean, directeur Travaux, Botte Fondations. Les travaux de fondations ont été complexes à exécuter en raison de l’exiguïté du site au regard de la taille de nos engins. » Pour embrasser l’enceinte des neuf niveaux de sous-sol commun dédiés au parking, aux locaux techniques et aux archives, les équipes ont mis en œuvre une paroi moulée périphérique polygonale. En phase de terrassement de la fouille, plus de 1 800 t de butons ont été utilisés pour la stabiliser.

Ingénierie collaborative

Dernier atout de Bateg dans la conduite de ce projet fascinant : l’usage inventif du BIM (Building Information Modeling). « Nous avons réalisé nous-mêmes la modélisation des corps d’état architecturaux très en amont, se souvient Laurent Carcopino, directeur du projet. À la clé : une maquette unique et des plans d’exécution prêts avant même de lancer les consultations. Innover, c’est aussi cela : repenser le triangle hommes, process et organisation ! » Menée en full BIM, l’opération a été ainsi l’occasion de proposer un jumeau numérique qui devrait faciliter la maintenance, permettre d’optimiser l’occupation des espaces et, finalement, contribuer à faire de DUO un actif performant et durable.

À la hauteur des ambitions

« Les trois certifications (WELL Building Standard™ niveau Platinum, LEED® Platinum et NF HQETM Bâtiments Tertiaires niveau Exceptionnel) et les deux labels (effinergie+ et WiredScore® niveau Platinum) visés par DUO concernent des critères relatifs au respect de l’environnement et au bien-être des futurs occupants », indique Jean-Sébastien Bernard, animateur Environnement, Bateg.

 

« Le savoir-faire de bâtisseur de VINCI Construction France, associé à une ingénierie structures et méthodes intégrée, a permis de définir ensemble des solutions de conception et de production fiables et maîtrisées, en cohérence avec notre calendrier et la réalité du chantier. » Audrey Camus, vice-présidente Développement et gestion d’actifs Europe, Ivanhoé Cambridge, maîtrise d’ouvrage.

Pour en savoir plus, lire le témoignage complet d'Audrey Camus