Actus & Dossiers / Témoignages

Une histoire d’hommes, de projets et de valeurs partagées - témoignage de Patrick Albrand

Depuis plus de vingt ans, VINCI Construction France et Hines ont bâti un partenariat durable dans le cadre d’opérations immobilières sur le territoire de l’ouest parisien. Patrick Albrand, président de Hines France, revient sur cette histoire commune et sur le projet DUO (Paris XIII), symbole de l’exigence architecturale, technique et environnementale qui unit les deux groupes.

Une histoire d’hommes, de projets et de valeurs partagées - témoignage de Patrick Albrand
Patrick Albrand, président de Hines France © Florence Gaty

En 2018, comment se porte le groupe Hines ?

Le Groupe a été fondé en 1957 par Gerald D. Hines. Aujourd’hui, nous avons construit, rénové ou acquis près de 1 300 opérations dans le monde et nous sommes présents dans plus de 200 villes et 24 pays. Le Groupe se compose de trois métiers : la promotion immobilière, l’investissement et le property management. Dans le domaine de l’investissement, Hines gère plus de 100 milliards de dollars d’actifs immobiliers, 50 % dans lesquels nous sommes co-investisseurs et 50 % pour le compte de tiers. En promotion immobilière, nous sommes présents dans tous les secteurs, depuis le résidentiel, l’aménagement, le commerce et les bureaux avec environ 5 millions de m² en cours de construction (dont 50 % en logement). D’autre part, comme il n’existe pas aux États-Unis de loi relative à la maîtrise d’ouvrage publique et à ses rapports avec la maîtrise d'œuvre privée, dite loi MOP, nous réalisons également des projets de gares, de musées, d’hôtels, de ressorts, de centres de convention ou de stades. Quant au métier du property, plutôt rare chez les opérateurs, nous le développons davantage aux États-Unis et dans les pays émergents qu’en Europe.

Le modèle Hines est assez proche de celui de VINCI Construction France dans la mesure où il fait historiquement la part belle à l’entrepreneuriat. Un premier point commun ?

Lorsque nous créons Hines France avec Olivier de Dampierre en 1995, notre groupe, encore essentiellement concentré sur les marchés nord-américains a su, a contrario d’autres groupes immobiliers, traverser les grandes crises financières et macroéconomiques en basant sa dynamique sur la qualité de ses produits immobiliers et sur la compétence de ses équipes. Dans les années 90, au sortir d’une grave crise économique et d’un ralentissement immobilier aux États-Unis, Hines se lance par anticipation en Europe et dans les pays émergents. Chez VINCI Construction France, l’autonomie dont bénéficient localement les directeurs d’entités fait écho à cette valeur fondatrice de Hines. C’est un gage évident d’efficacité et de réactivité pour nous en tant que client ou maître d’ouvrage, puisque notre constructeur est au plus près de nos enjeux et que ce mode de fonctionnement permet de stimuler les initiatives.

Une histoire d’hommes, de projets et de valeurs partagées - témoignage de Patrick Albrand
Perspective des tours DUO © L'Autre Image

En tant que maître d’ouvrage délégué sur DUO, quel en était l’enjeu majeur ?

La durabilité dans toutes ses composantes. Au début des années 90, le marché immobilier français avait une vision très court-termiste des opérations qui s’achevaient à la remise des clés. C’est sur la conviction inverse qu’est né Hines France : se préoccuper de la pérennité de l’ouvrage et de la façon dont l’actif évoluerait sur l’ensemble de son cycle de vie. Hines figure parmi les pionniers du développement durable. Nous avons été l’un des inventeurs du label LEED® et comptons parmi les membres fondateurs de l’Alliance Well Living Lab™. DUO est dans la lignée de cet engagement. Les équipes de VINCI Construction France ont contribué à fiabiliser le programme de certifications WELL Building Standard™ Platinum, WiredScore, LEED® Platine, HQE® Exceptionnel et effinergie+ des tours, et la performance énergétique, notamment en optimisant la CVC (chauffage, ventilation et climatisation) selon l’apport de l’énergie solaire sur les façades vitrées.

Comment définir la valeur ajoutée des équipes de VINCI Construction France ?

Travailler avec VINCI Construction France est un gage de qualité et de maîtrise technique. C’est essentiel lorsque les ouvrages sont signés par des architectes exigeants comme l’agence Pei Cobb Freed & Partners pour la tour EDF, construite à Paris-La Défense avec Bateg au tournant des années 2000, ou avec les Ateliers Jean Nouvel pour DUO aujourd’hui. VINCI Construction France nous offre également un réseau et la facilité de dialogue avec les pouvoirs publics et les acteurs de proximité. Nous apprécions aussi la gestion maîtrisée du temps. La tour Saint Gobain, sur laquelle Hines est assistant à maîtrise d’ouvrage, avance dans un bon tempo, signe d’efficacité opérationnelle. Indépendamment du temps gagné en exécution, notre manière de travailler avec les équipes dès la phase de conception permet d’optimiser la durée globale du chantier et de mieux fiabiliser les prix. Nous avons en commun cette culture de la rigueur que l’on retrouve généralement dans les grands groupes internationaux. En France, nos deux entreprises ont grandi ensemble. Lors des soutenances pour la tour EDF, mes homologues américains utilisaient des magnétophones pour enregistrer les débats et portaient des lunettes de soleil pendant les discussions ! Nous avons vécu ensemble le choc des cultures, le changement d’époque et de génération.

Qu’est-ce qui vous a poussé à poursuivre le partenariat encore aujourd’hui sur DUO ?

Une histoire d’hommes et de valeurs partagées. À l’époque, Bateg était représenté par Jean de Rodellec, un homme d’émotions qui conjuguait une culture personnelle et professionnelle très poussée et un sens aigu de la parole donnée. Au-delà des hommes de terrain, je sais aussi pouvoir compter sur l’engagement des dirigeants et de votre entreprise. Chez Xavier Huillard, j’aime le chef d’entreprise avec sa conviction, sa vision des mutations de notre monde et de ses besoins, sa simplicité et son ouverture d’esprit. Chez Hugues Fourmentraux, j’aime depuis le premier jour où je l’ai rencontré sa force tranquille. Un homme de terrain, plein de pragmatisme et de courage, et tout cela avec grande simplicité. 

Une histoire d’hommes, de projets et de valeurs partagées - témoignage de Patrick Albrand
Tour EDF © Hervé Abbadie // Tour Pyramidion © Thierry Lewenberg-Sturm // Tour CB16 © Gérald Morand

Après la tour EDF, vous avez conduit avec VINCI Construction France la réhabilitation lourde des 30 000 m2 de CB16 à Courbevoie (92) au tout début des années 2000…

Oui, un bel exemple du respect mutuel qui unit nos entreprises. C’est la première fois – et la seule – de ma carrière où nous avons accepté de revoir à la hausse, le jour de la signature et de notre propre chef, un prix sur lequel Bateg s’était engagé. Chacun, et d’autant plus quand on le peut, doit rentrer dans son opération avec le confort de pouvoir y faire son métier dans un équilibre financier. Win Win Situation. Cet épisode a scellé notre relation. Cette confiance nous a permis de poursuivre notre collaboration avec VINCI Construction France entre 2004 et 2015 avec des projets de construction comme Le Prélude à Boulogne-Billancourt (92) ou Pyramidion (C2) au cœur de la ZAC Danton à Courbevoie, de réhabilitation sur l’île de la Jatte à Neuilly-sur-Seine (92) ou de restructuration comme celle du Cristallin à Boulogne-Billancourt avec Lainé Delau, ainsi que plusieurs opérations de curage et de désamiantage avec Neom.

Une histoire de fidélité donc. Que dire de la force de proposition des équipes ?

En 1998, la tour EDF était un ouvrage atypique de 65 000 m2 sur 42 niveaux avec 5 sous-sols. Les équipes de Bateg et CBC nous ont accompagné pour optimiser la structure et y trouver des innovations. Nous avions gagné de l’espace en optimisant le système de sécurité incendie et en décentrant le noyau de la tour pour offrir des plateaux plus vastes, à une époque où les open spaces n’étaient pas si répandus. Avec VINCI Construction France, nous avons compris l’intérêt de faire entrer au plus tôt les entreprises dans le dispositif d’études. Sur DUO, Ivanhoé Cambridge a assumé le coût des études en amont, ce qui a permis des échanges nourris pour constituer des équipes adaptées et arriver au juste prix. Notre partenariat avec VINCI Construction France a permis une pleine maîtrise des risques : maîtrise de la technicité et des délais pour VINCI Construction France, maîtrise des enjeux locatifs et financiers pour Hines. C’est ce que je souhaite pour notre prochaine opération : HEKLA, un projet de tour conçu par les Ateliers Jean Nouvel qui deviendra l’un des gratte-ciels les plus hauts de Paris la Défense avec ses 220 mètres de haut. En ce qui concerne la tour Hekla, nous resterons très attentifs à ce que les engagements initiaux pris au plus haut niveau de nos groupes respectifs soient tenus comme ils ont été dans le passé dans la lignée de l’ensemble de nos réalisations.

Entre la livraison de la tour EDF et la signature de l'ordre de services pour les travaux préparatoires et les études d'éxécution de la tour HEKLA, qu'est-ce qui a évolué dans l'industrie du bâtiment ?

Il n’y a pas eu de révolution majeure dans les technologies ou dans la création de nouveaux matériaux. En revanche, le secteur s’est financiarisé. Les formats juridiques et contractuels ont beaucoup évolué et les intervenants se sont professionnalisés. Les compétences se sont décuplées et les ingénieurs sont devenus des performeurs globaux avec un spectre d’intervention plus large dans un monde toujours plus connecté. VINCI et son président-directeur général ont compris très tôt les grands enjeux du XXIe siècle. La croissance asymptotique de la population mondiale et de sa classe moyenne, couplée aux évolutions technologiques, continuera d’accroître l’internationalisation et le besoin d’échanges entre les hommes (aéroports, gares, autoroutes, etc.), les marchandises (ports, zones aéroportuaires, entrepôts, etc.) ou les données (data centers, cloud, etc.). Il faudra que Hines et VINCI continuent d’être à l’écoute des nouvelles générations et de leurs innovations, en investissant dans des start-ups comme dans la R&D afin de pérenniser nos business models. Un vrai défi à la hauteur de nos entreprises et de nos dirigeants. 

Indépendamment du temps gagné en exécution, notre manière de travailler avec VINCI Construction France dès la phase de conception permet d’optimiser la durée globale du chantier et de mieux fiabiliser les prix.

En savoir plus sur le projet des tours DUO