Actus & Dossiers / Témoignages

Ligne Ouest < > Est du tramway de Nice : témoignage de Julien Galland

C’est un groupement 100 % VINCI conjuguant les expertises de Triverio Construction, Campenon Bernard TP Côte d’Azur, Eurovia (mandataire) et sa filiale TPspada qui réalise une partie de l’extension de la ligne Ouest < > Est du tramway de Nice. Retour sur cette opération qui offrira de nouvelles perspectives de développement économique à la métropole niçoise avec Julien Galland, directeur de production chez VINCI Construction Monaco. 
Ligne Ouest < > Est du tramway de Nice : témoignage de Julien Galland
© tomatoki

Quelle partie des travaux d’extension de la ligne Ouest < > Est du tramway avez-vous pris en charge de 2016 à 2018 ?

Nos équipes ont travaillé du terminal 2 de l’aéroport jusqu’au stade de Nice, l’Allianz Riviera, y compris sur la section qui conduit au terminus du CADAM (Centre administratif départemental) là où se situe le centre de maintenance Charles Ginésy. Les travaux ont consisté en la réalisation de la plate-forme du tramway avant la pose de la voie ferrée et celle de tous les réseaux de surface, ainsi que la reprise de tout l’aménagement de surface visant à poser les bordures et à créer l’ensemble des revêtements de trottoir et de voirie. Nous avons également réalisé un réseau multitubulaire afin de permettre d’alimenter en courant fort-courant faible tous les équipements de la ligne, et créé des massifs LAC (ligne aérienne de contact) uniquement dans le centre de maintenance.

Quels étaient les principaux enjeux de ce chantier d’envergure ?

Les équipes ont su répondre à de forts enjeux de planning, et à la complexité d’un projet en perpétuelle évolution. Un phasage rigoureux a été mis en œuvre pour répondre aux exigences d’ordonnancement et limiter au maximum la gêne pour les riverains, les commerces, les circulations et les stationnements. Nous avons également relevé le défi de contraintes logistiques fortes, avec des bases vie éloignées et la nécessité d’approvisionner au quotidien toutes nos zones de travaux depuis une base arrière, compte tenu des faibles emprises de ces dernières et de l’absence de zone de stockage.

En quoi la production a-t-elle commandé l’organisation des travaux ?

L’opération a été une réussite grâce à la mobilisation de toute la chaîne de production et à l’engagement de l’encadrement au plus près du terrain pour traiter les aléas et gagner en réactivité. Dans le métier des travaux publics et du génie civil, nous avons naturellement une forte part de travaux en propre que nous devons de suivre au plus près. Sur l’opération, six chefs de chantier ont pris en charge une dizaine d’équipes qui travaillaient sur une zone particulièrement étendue divisée en trois secteurs de 1,5 km, 2,5 km et 5 km. En pointe, plus de 120 compagnons étaient présents sur deux des secteurs ! Une des contraintes majeures a été la co-activité sur un même secteur, qu’il s’agisse de la multiplicité des intervenants au sein même de notre chantier ou des interfaces avec les autres macro-lots comme les lots « travaux préparatoires » et « dévoiement de réseaux » qui sont intervenus préalablement à nos travaux, ainsi que les lots « voie ferrée », « équipements » et « espaces verts » qui intervenaient en suivant.

 

Ligne Ouest < > Est du tramway de Nice : témoignage de Julien Galland
© Rithideth Kitisrivoraphanh

Dans ce cadre, vous avez retrouvé les équipes gros œuvre de Triverio Construction et Dumez Côte d’Azur qui bâtissaient le centre de maintenance Charles Ginésy. Une complexité de plus ?

Oui, nous avons réalisé 4 km de plate-forme pour le tramway avant la pose de la voie ferrée, « à l’intérieur » du chantier du centre de maintenance. Avec à la clé une forte co-activité et plusieurs équipes de VINCI Construction France sur des lots différents sur un même site. Tout s’est bien déroulé, et à l’instar de nos propres travaux, les équipes gros œuvre ont même pu livrer le centre en avance ce qui a permis à la Métropole Nice Côte d’Azur d’envisager une mise en exploitation des infrastructures avant la date initialement prévue. Le centre abrite sur 7 700 m2 un atelier d’entretien, un espace pour le remisage des rames de tramway pouvant accueillir jusqu’à 52 rames, une station de lavage et un poste de commandes centralisées (PCC).

Considérez-vous ce projet de tramway comme emblématique des politiques urbaines visant à renoncer à la voiture pour utiliser des modes de transports plus propres ?

Oui, dans la mesure où le parking situé au centre de maintenance, à la sortie de l’autoroute, permet de déposer sa voiture et de prendre le tramway pour se rendre en ville. Le projet a redessiné un environnement urbain vieillissant et minéral en des zones plus vertes et plus modernes. Aujourd’hui, le tramway circule déjà du centre-ville jusqu’à la station CADAM et jusqu’au centre de maintenance. Ce premier tronçon de la ligne Ouest < > Est a été inauguré en juin 2018. La ramification reliant l’aéroport est en service depuis décembre 2018. Les travaux se poursuivent sur cette ligne qui totalisera 20 stations sur 11,3 km et qui sera pleinement mise en service en septembre 2019.