Actus & Dossiers / Témoignages

Murmure du temps : le regard de Ludovic Desveaux

En mars 2020, les équipes de GTM Bâtiment ont livré Murmure du Temps, la réhabilitation d’un garage en logements haut de gamme au cœur du 5e arrondissement de Paris. Ludovic Desveaux, directeur régional en charge de la capitale et du sud des Hauts-de-Seine au sein de Cogedim Paris Métropole, évoque les singularités de cette opération mêlant restructuration et construction neuve dans un environnement ultra contraint, et la force du lien qui unit le groupe Altarea à VINCI Construction France.

Murmure du temps : le regard de Ludovic Desveaux
Ludovic Desveaux, directeur régional en charge de la capitale et du sud des Hauts-de-Seine à Cogedim Paris Métropole © Augusto Da Silva - Graphix Images

Dans une ville comme Paris, a fortiori à deux pas du Jardin des Plantes, les opportunités de bâtir neuf ne sont pas nombreuses…

Ludovic Desveaux : En effet, c’est de plus en plus rare ! Lorsque l’on cherche à se développer dans des secteurs denses, il est inévitable de chercher à mettre en œuvre ce type de projets. Murmure du Temps a été remporté par Cogedim en 2012. L’opération préfigurait la manière dont la capitale et le Grand Paris abordent aujourd’hui la rareté du foncier. La politique de la Ville de Paris interdit désormais pour les logements neufs la construction de places de parking et elle favorise le maintien de structures existantes avec des réhabilitations qui constituent des leviers clés dans la transition bas carbone. Cela conduit à des opérations techniquement exigeantes… mais possibles ! Nous devons simplement appréhender très en amont les éventuelles difficultés pour pouvoir les surmonter voire les transformer en opportunités. D’où la nécessité de s’associer à des partenaires de confiance comme les équipes de VINCI Construction France.

Quelle valeur ajoutée avez-vous trouvé en confiant les travaux à VINCI Construction France ?

Ludovic Desveaux : Nous avons mené et conduisons avec VINCI Construction France plusieurs opérations de logements ou de bureaux, dans du neuf ou de la réhabilitation. Une opération comme Murmure du Temps nécessitait d’être accompagné par une entreprise générale sachant faire bien et très tôt, dès la conception. À ce titre, GTM Bâtiment intègre toutes les compétences dont nous avons besoin. Les équipes non seulement encadrent les lots de construction, mais gèrent aussi l’humain pour que le chantier soit le mieux vécu par la copropriété et les riverains. Choisir une entreprise solide et compétente, c’est se rassurer quant à la maîtrise des aléas et des difficultés.

Quelle a été la principale difficulté à laquelle GTM Bâtiment a dû faire face sur Murmure du Temps ?

Ludovic Desveaux : Sans hésiter l’exigüité de la parcelle avec un accès unique en cœur d’îlot. En amont, le montage opérationnel nous a demandé du temps et de la diplomatie auprès des 30 copropriétaires. En phase d’exécution, les équipes de GTM Bâtiment ont partiellement déconstruit l’ancien garage Mercedes, évidé son parking aérien et réalisé ce chantier de 37 logements à la pompe à béton, sans aucune grue et tout à la main… en passant par le porche !

Murmure du temps : le regard de Ludovic Desveaux
© Augusto Da Silva - Graphix Images

En quoi cette opération fait-elle partie de vos références de prestige ?

Ludovic Desveaux : Elle est dans l’ADN de Cogedim car elle présente un haut niveau de finition et de personnalisation. Chaque logement est différent avec des volumes atypiques issus de la réhabilitation, des séjours en double hauteur qui sortent des standards du neuf… Une attention particulière a été portée aux matériaux utilisés et à la décoration des parties privatives, ce qui a donné à chaque logement une ambiance haut-de-gamme. La qualité des prestations s’illustre également par le volume des espaces extérieurs avec de grandes terrasses végétalisées et des patios généreux. Nous avons travaillé sur le 25 bis, rue Poliveau comme en haute couture.

Quelle expertise de GTM Bâtiment vous a le plus convaincu lors de ce chantier ?

Ludovic Desveaux : La manière dont les sujets sont maîtrisés et la façon dont les équipes proposent des solutions avec calme, réactivité et bon sens sont toujours source de satisfaction et de sérénité en tant que client. D’autant plus que l’imprévu est le lot de toute réhabilitation. GTM Bâtiment a livré, pendant le confinement, un produit quasi parfait avec un résultat de 0,2 réserve par logement. Atteindre un tel niveau de qualité sur une opération si compliquée, c’est remarquable et remarqué. Si c’était à refaire, on le referait avec GTM Bâtiment !

Ambition environnementale, empreinte positive sur les villes et les territoires, performance globale… en quoi ce projet a t’il été pionnier en matière d’urbanité positive, l’une des promesses d’Altarea ?

Ludovic Desveaux : En novembre 2019, Altarea a signé la charte Paris Action Climat qui mobilise les entreprises en faveur du climat et dans la réalisation de projets toujours plus vertueux. Le fait que ces logements sortent de terre au moment de la signature de la charte est symboliquement fort. En parallèle, nous renforçons nos actions environnementales et contractualisons des engagements avec nos partenaires en termes de réduction des déchets, de recyclage, d’économie circulaire, d’économie d’énergie et de limitation des nuisances.

Au terme d’un chantier conduit par notre filiale Petit, vous vous êtes installé en juin 2020 au sein du nouveau siège d’Altarea au cœur du quartier de la nouvelle économie (Paris II). Quel est votre regard d’usager ?

Ludovic Desveaux : Le bâtiment est incroyable et très lumineux. En tant que collaborateur, c’est surprenant de se sentir faire partie d’une étape majeure de la vie de son entreprise. Ce nouveau siège va nous permettre de regrouper nos marques dans un espace emblématique, illustrer notre savoir-faire et traduire ainsi notre dynamique de croissance.

 GTM Bâtiment a livré, pendant le confinement, un produit quasi parfait avec un résultat de 0,2 réserve par logement.