Actus & Dossiers / Dossiers thématiques

Partenaire de la chaîne ferroviaire

Mutation des transports publics, renfort du fret ferroviaire qui s’est avéré une solution robuste pour assurer le transport des marchandises en temps de crise, sauvetage des petites lignes de chemin de fer, développement de l’intermodalité air-fer : le secteur poursuit sa transformation. VINCI Construction France demeure un partenaire clé de la chaîne ferroviaire. 
Sur et sous la ville, au cœur des métropoles et dans les régions, plusieurs filiales de l’entreprise complètent le savoir-faire d’ETF (Eurovia) en matière de réseaux ferrés en bâtissant des ouvrages qui façonnent les territoires et en accompagnant les experts du rail dans la construction et l’entretien de bâtiments, en génie civil ferroviaire et en métiers de spécialités. Panorama non exhaustif.

Partenaire de la chaîne ferroviaire
Ligne 2 du tramway, Nice (06) © Rkhoob

En ville

Dans le cadre d’extensions de lignes de métro, de RER ou de tramway, les constructeurs bâtissent stations, infrastructures de stockage ou postes de commandement centralisé. En parallèle, les génie civilistes réalisent puits, creusement de galeries ou reprise en sous œuvre.

Ces opérations demandent de composer avec un tissu urbain dense, des déploiements logistiques d’ampleur et des sous-sols à géologie complexe. Elles sont précédées de phases préparatoires où interviennent les experts hydrauliques, à l’instar de Sogea Ile-de-France qui œuvre à des dévoiements de réseaux dans le cadre de l’aménagement du futur Tram 13 express à Saint-Cyr-l’École (78) ou sur le tracé du tramway T1 à Colombes (92). Après avoir contribué à donner vie aux nouvelles stations de la ligne b du métro rennais (35) et effectué des travaux de gros œuvre, de second œuvre et de génie civil sur la ligne 2 du tramway niçois (06), VINCI Construction France a davantage opéré en 2020 sur le réseau francilien où Chantiers Modernes Construction est particulièrement actif en construction et adaptation de stations. Si celle de Châtelet a rouvert en janvier 2020 sur la ligne 11 du métro parisien, la transformation des stations Pyrénées et Mairie des Lilas (93) se poursuit. Sur la ligne 14, les nouvelles stations Clichy Saint-Ouen et Mairie de Saint-Ouen ont été mises en service le 14 décembre 2020. Enfin, la filiale accompagne la RATP dans la réalisation ou le remaniement de ses infrastructures de maintenance et de remisage des trains comme le site de Morangis (91) ou l’atelier Tolbiac-Nationale 2 (Paris XIII).

Partenaire de la chaîne ferroviaire
Restructuration de la gare de Paris Montparnasse © L’image Contemporaine

En gare

Le quartier qui « monte » ? Celui de la gare. Restaurants branchés, hôtels stylés et programmes immobiliers avisés se développent autour des gares, démontrant que les espaces ferroviaires intra-urbains ne sont pas condamnés à être des marges.

À Lorient (56), l’ensemble Eolie (parking public, commerces, hôtel, bureaux et logements), développé face à la gare par Adim Ouest et bâti par Sogea Bretagne BTP est en cours de livraison. C'est le deuxième programme développé dans l'ouest par le duo de monteur-constructeur VINCI Construction France, après celui d'Intencity (parking, bureaux et logements), qui a contribué à dynamiser le quartier de la gare d’Angers Saint-Laud (49). Bâtiment ferroviaire de Vaires-sur-Marne (77) et gares de Verneuil-sur-Seine (78) en 2019, bâtiment interstitiel de la gare d’Austerlitz (Paris XIII) et gare de Maisons-Alfort Alfortville (94) en 2020 : le pôle Industrie de CBI intervient sur la réalisation de bâtiments, petits ou moyens, et sur le réaménagement ou la réhabilitation lourde de gares existantes. Quant aux grands hubs, ils se transforment en lieux à vivre. Ils deviennent toujours plus “retail”, comme dans le cadre de la restructuration du pôle d’échanges multimodal (PEM) Lyon Part-Dieu (69) où Citinéa et Campenon Bernard Centre-Est construisent la galerie Béraudier qui concentrera une importante activité commerciale. Ils deviennent également toujours plus verts à l’instar de celle de Nîmes Pont-du-Gard, réalisée par Sogea Sud Bâtiment, GTM Sud-Ouest TPGC et Arbonis, et première gare reconnue Bâtiments Durables Occitanie niveau Argent. Enfin, Dumez Ile-de-France, associé à CBI, poursuit la transformation de la gare Montparnasse (Paris XV).

À quai

Les villes multiplient les traversées de voies ferrées grâce à des promenades suspendues, rehaussent les quais pour plus de confort, sécurisent et réinventent l’accès aux gares pour fluidifier le parcours des voyageurs et faciliter celui des personnes à mobilité réduite.

C’est le cas à Lyon où une galerie et des accès à huit quais de la gare du PEM Lyon Part-Dieu depuis l’avenue Pompidou sont réalisés. Études techniques poussées, méthodes d’intervention inventives, gestion des interruptions temporaires de circulation (ITC) avec ou sans consignation des installations caténaires (CC), maîtrise de la coactivité et coordination des travaux à proximité des usagers : certaines filiales de VINCI Construction France ont acquis une expertise de spécialistes. GTM Ouest a multiplié les passerelles à Saint-Brieuc (22), à Laval (53), à Auray (56), à Vitré (53) et à la gare d’Angers Saint-Laud (49). Objectif : rétablir une continuité entre la gare et les quartiers périphériques pour pallier les coupures urbaines créées par les infrastructures ferroviaires. Sogea Ile-de-France dispose également d’une équipe dédiée aux ouvrages de transport et rompue aux exigences d’exploitation de la SNCF et de la RATP. Mise en accessibilité des gares du Mée au Mée-sur-Seine (77) et de Muret et de Portet-sur-Garonne (31), réalisation des passerelles piétonnes des gares de Bons-en-Chablais et de Perrignier (74), génie civil de quais pour six gares en Haute-Savoie… Sogea Ile-de-France, GTM Sud-Ouest TPGC ou Campenon Bernard Centre-Est sont aux avant-postes sur leurs territoires respectifs.

Partenaire de la chaîne ferroviaire
Tunnel de Chalezeule (25) © Alexandre Nottin - DRM Production

Le réseau

Les génie civilistes ne seraient-ils pas de grands ferroviphiles pour œuvrer dans les tunnels, élever des ponts-rails, créer des tranchées couvertes et riper des ouvrages de plusieurs milliers de tonnes souvent en quelques heures ?

Parmi les premières réalisations de GTM GC Nouvelle-Aquitaine, plusieurs chantiers ferroviaires ont été menés comme le ripage d’un passage souterrain pour piétons et cyclistes à Bruges (33) sous une ligne de chemin de fer fin octobre 2020. Sur le chantier des tunnels du Crêt d’Eau et de la Folie vers Collonges (01) terminé en octobre 2020, 125 nuits de travail ont permis à Campenon Bernard Centre-Est de mettre en oeuvre plus de 55 t d’armatures de treillis soudés et plus de 9 250 m² de confortement par béton projeté. Des travaux qui rappellent ceux du tunnel de Chalezeule (25) accomplis quelques mois plus tôt. De son côté, GTM Sud a rénové la plate-forme du tunnel de Menton (06) et sécurisé le tunnel des Janots entre Cassis et La Ciotat (13). La filiale a travaillé sur plus d’une centaine de tunnels dans toute la France durant les trente dernières années, et vient d’être retenue pour la rénovation du tunnel de la Nerthe (13). En Ile-de-France, Chantiers Modernes Construction a été sur tous les fronts, des travaux de terrassements, ouvrages d’art et rétablissements de communication (TOARC) liés à la nouvelle gare de Nanterre-La Folie (92) aux adaptations d’ouvrages dans le cadre de l’électrification de la ligne ferroviaire entre Paris et Troyes (10).

Enfin, le modèle d’organisation de VINCI Construction France se révèle un atout décisif pour oeuvrer sur le réseau ferré français. Pour preuve, un programme global de 58 bâtiments techniques à réaliser le long des 500 km de la ligne TGV Paris-Lyon est traité localement par C3B pour les sites de Bourgogne, Chantiers Modernes Construction pour la région parisienne et Citinéa au sud de Macon.