Actus & Dossiers / Témoignages

Projet e-déf Eole-La Défense : témoignage d’Aurélie Carnel

Dans le cadre du projet Eole, le groupement mené par VINCI Construction France (mandataire) associé à VINCI Construction Grands Projets, Dodin Campenon Bernard, Soletanche Bachy France et Botte Fondations (VINCI Construction), avec Spie batignolles génie civil et Spie batignolles fondations, réalisent sous le CNIT la nouvelle gare de La Défense et ses tunnels adjacents. Aurélie Carnel, directrice d’opération du secteur Défense, revient sur ce que signifie pour SNCF Réseau, une opération pleinement insérée dans son environnement.
Projet e-déf Eole-La Défense : témoignage d’Aurélie Carnel
Aurélie Carnel, directrice d'opération du secteur Défense, projet Eole © Govin Sorel

Les équipes du groupement réalisent pour le compte de SNCF Réseau des travaux sous la dalle et sous le CNIT pour créer la future gare, ses différents accès et ses tunnels adjacents. Que vont permettre ces travaux ?

Aurélie Carnel : Eole vise à accompagner le développement urbain des territoires et à répondre aux nouveaux besoins de déplacements induits. La nouvelle gare améliorera la desserte de La Défense en liaison avec le projet de renouveau du quartier d’affaires. C’est l’un des volets d’un programme qui devrait permettre d’améliorer l’offre actuelle du RER, de compléter le maillage des transports collectifs, de favoriser l’intermodalité et renforcer les interfaces entre gares et urbanisation.

Que se prépare-t-il pour 2020 ?

A. C. : En 2020, nous devrons terminer les principaux travaux de génie civil, la remise sous appuis du CNIT et la réalisation des terrassements. Il s’agira également d’être prêts à accueillir les autres corps d’état techniques pour engager la phase suivante des travaux, notamment la pose des voies et l’aménagement technique et architectural de la gare et de ses tunnels. Travailler avec un groupement conduit par VINCI Construction France nous permet d’être confiants quant aux essentiels. Les équipes maîtrisent les procédés constructifs et savent dompter la logistique particulière mise en place dans le cadre d’une opération de cette ampleur en plein cœur de La Défense. Néanmoins, ce projet n’est pas seulement un projet technique et logistique. Au terme de cette aventure et au-delà de la satisfaction d’avoir livré un ouvrage d’une exceptionnelle technicité, il nous faudra collectivement être fiers d’avoir su travailler dans un environnement ultra-contraint et d’avoir su créer les conditions de partenariat et d’écoute les plus optimales avec chacun de nos interlocuteurs.

Le plus grand défi de ce projet souterrain n’est-il pas en extérieur dans le fait de cohabiter avec les occupants du CNIT et les usagers de la dalle ?

A. C. : Absolument, cette capacité à nourrir un dialogue positif et efficace avec toutes les parties prenantes est un savoir-faire qui ne relève pas forcément des métiers cœurs de l’ingénierie mais il est indispensable aux grandes entreprises de services comme SNCF Réseau et de BTP comme VINCI Construction France.

Projet e-déf Eole-La Défense : témoignage d’Aurélie Carnel
© Laurent Zylberman - Graphix Images

Quelle partie de votre métier vous tient aujourd’hui le plus à cœur ?

A. C. : Nous travaillons dans un quartier qui exige de voir plus loin que la technicité. Chaque jour, nous devons nous assurer que les enjeux des usagers du quartier et des services de transport existants, de l’aménageur et des acteurs liés aux bâtis environnants ont été identifiés, analysés et anticipés. SNCF Réseau, la maîtrise d’œuvre et le groupement mettent en œuvre des actions concrètes et positives pour faire en sorte que chacun adhère durablement au projet. Mon objectif : la création des conditions favorables à la pleine prise en considération des contraintes du site… afin qu’il ne reste que les impondérables ! Un chantier “bien inséré” n’est pas seulement un chantier où l’on limite les nuisances : être attentifs à l’insertion du chantier dans l’environnement de La Défense va bien au-delà du sens premier du terme.

Lors des 36e Journées européennes du patrimoine les 21 et 22 septembre 2019, plus de 3 000 visiteurs ont pu découvrir le projet Eole sur l’un de ses chantiers à Nanterre. Que vous a apporté ce rendez-vous avec les usagers ?

A. C. : Ces moments de partage nous confortent dans notre mission et nous reconnectent aux besoins. Une curiosité presque enfantine a poussé les visiteurs à découvrir ce qui est invisible pour les yeux : les engins utilisés et les techniques mises en œuvre pour les travaux, la reprise en sous œuvre, le fonctionnement d’un tunnelier ou la cinématique de l’ouvrage. Dans le même temps, les futurs usagers s’intéressent à des choses simples et basiques : la facilité d’accès, la fluidité de circulation, le bon fonctionnement du réseau, la signalétique dans les gares, la ponctualité des trains ou la propreté des rames. Ce n’est pas un hasard si les interrogations du grand public mêlent enchantement et pragmatisme : nous construisons un ouvrage exceptionnel de par ses dimensions, sa situation et la façon dont nous le réalisons, qui au final sera jugé à l’aune de la seule qualité de service.

Travailler avec un groupement conduit par VINCI Construction France nous permet d’être confiants quant aux essentiels. Les équipes maîtrisent les procédés constructifs et savent dompter la logistique particulière mise en place dans le cadre d’une opération de cette ampleur en plein cœur de La Défense.