Actus & Dossiers / Témoignages

Rénovation du musée des Beaux-Arts de Dijon : témoignage d’Olivier Galland

Après avoir œuvré sur cinq autres musées dans la région, dont le musée de Préhistoire de Solutré, le MuséoParc Alésia et le musée de Bibracte, C3B a accompagné l’un des plus anciens musées de France dans sa transformation. La réouverture du musée des Beaux-Arts de Dijon le 17 mai 2019 parachève deux phases de rénovation et dix ans de travaux. Le regard d’Olivier Galland, directeur de l’agence lyonnaise de NOX Ingénierie, en charge de l’ordonnancement, du pilotage et de la coordination (OPC) de cette opération.
Rénovation du musée des Beaux-Arts de Dijon : témoignage d’Olivier Galland
DR Collection privée

Quel était l’enjeu principal de cette rénovation ?  

Sans hésiter, le délai ! Une première phase de travaux comprenant notamment une extension s’insérant dans les édifices anciens et classés au titre des monuments historiques avait été inaugurée en septembre 2013. Le phasage initial avait été modifié suite à des étapes nécessaires de désamiantage et de déplombage qui n’avaient pas été prévues. À cette occasion, la filiale de VINCI Construction France C3B, une des plus importantes sur le chantier, a été moteur pour trouver des solutions. Grâce à des échanges nourris avec l’ensemble des entreprises du chantier, nous avons pu revoir le planning et rattraper… près de six mois d’aléas.

Quelles sont les qualités d’un bon responsable OPC ?

Je crois qu’il faut d’abord savoir entendre et se faire entendre. Nous avons eu plaisir à travailler avec l’encadrement et les compagnons de C3B dont j’ai apprécié l’engagement, le professionnalisme, le sens de l’écoute, l’agilité et la capacité à engager un dialogue efficace. À l’instar de VINCI Construction France, les entreprises ont joué le jeu en anticipant les travaux qui pouvaient l’être, en enchaînant les tâches et en acceptant que certaines étapes se chevauchent, lorsque la technicité et le degré de co-activité dans une même zone de travaux le permettaient. Il faut faire preuve de pédagogie et de diplomatie au quotidien pour gagner en productivité tout en restant attentif aux contraintes de chaque corps de métiers et pour gagner du temps sans jamais déroger à la qualité.

Un chantier en cœur de ville : les contraintes ont-elles été nombreuses ?

Il a fallu s’adapter à la vie quotidienne, touristique et institutionnelle de Dijon. Le chantier est situé en plein centre-ville, dans un espace très contraint, à proximité des places publiques les plus fréquentées et de la Mairie. Aussi, nous devions stopper le travail au moment du déjeuner pour éviter les nuisances de bruit et de poussière et préserver au maximum l’activité des restaurants et des commerces. Une contrainte majeure lorsque l’on se rappelle qu’aux beaux jours, nous étions en pleine phase de démolition et de dépose de charpente ! De plus, le peu de place disponible nous a conduits à réfléchir à un dispositif particulier de stationnement pour les véhicules de chantier et les camions de livraison afin de faciliter le déchargement des matériaux et le chargement des déchets.

 

Rénovation du musée des Beaux-Arts de Dijon : témoignage d’Olivier Galland
DR Direction des musées de Dijon

En quoi les équipes de VINCI Construction France ont-elles été pro-actives pour optimiser l’ordonnancement ?

Parmi les 26 entreprises mandataires en charge de chacun des lots du chantier, C3B a été triplement exemplaire. D’abord en mettant en place un tableau hebdomadaire des livraisons, puis en assurant le respect et la mise en œuvre du dispositif grâce à un homme-trafic, et enfin en fluidifiant le partage et la circulation des informations. En effet, les équipes de C3B ont été présentes depuis le démarrage du chantier, du curage aux derniers calfeutrements en passant par la démolition, la création des planchers et des ouvertures. Une connaissance particulièrement utile pour gérer les rotations de bennes, anticiper des coulages de dalles, actualiser rapidement les plannings et faciliter le redéploiement des tâches.

En quoi faire appel au leader français du BTP a été un atout pour votre mission ?

Avoir un seul interlocuteur est un gage d’efficacité. En confiant un des lots majeurs à C3B, nous avons bénéficié de la force de frappe de VINCI Construction France et d’expertises complémentaires, comme les déplombeurs de Neom par exemple. Les délais sont mieux maîtrisés lorsque les synergies jouent à plein. Surtout lorsque la réalisation de trois bâtiments est conduite par deux maîtrises d’œuvre distinctes avec des notions différentes du temps d’exécution…

Que retenez-vous de ce chantier ?

Justement le fait qu’il s’agisse d’un chantier dual : Bâtiment et Monuments historiques. Voir les équipes de C3B démolir un bâtiment et, à quelques mètres, admirer le sens du détail des compagnons de Pateu et Robert qui ont notamment réalisé la dépose de la charpente, c’est à la fois instructif et passionnant. Pour NOX Ingénierie, c’est un des premiers chantiers de ce type avec la Ville de Dijon. De la réussite de ce chantier découlaient à la fois l’image de notre Groupe dans la région et notre carte de visite d’experts OPC auprès des différentes maîtrises d’œuvre impliquées.

 

Rénovation du musée des Beaux-Arts de Dijon : témoignage d’Olivier Galland
© DMP Dijon - Bruce Aufrere -TiltShift