Actus & Dossiers / Dossiers thématiques

Le traitement et la valorisation des terres

VINCI Construction France s’est fixé des objectifs ambitieux pour 2030 en matière environnementale. L’un d’entre eux est d’optimiser les ressources grâce à l’économie circulaire en triant 100 % des déchets et en atteignant un taux de recyclage de 80 %. L’économie circulaire donne une place toute particulière au déchet : celui-ci n’est plus un surplus encombrant à traiter mais devient une ressource nouvelle à valoriser.

Le traitement et la valorisation des terres
Unité de traitement, Laneuveville-devant-Nancy (54) © DR VINCI Construction France

VINCI Construction France valorise des volumes considérables de terres excavées chaque année sur ses chantiers. Le réemploi sur site est privilégié lorsqu’il est possible. C’est le cas lors des opérations d'extension du réseau d’assainissement de Bédarrides (84), où près de 4 000 t de déblais ont été réutilisées sur le chantier après analyse et criblage. Comme l’explique Sébastien Crauste, directeur Matériel, Sogea Provence, « selon leur granulométrie, les matériaux extraits ont servi à remblayer les tranchées, créer une assise sous ce remblai, et pour la fraction la plus fine, remettre en état les sols à la fin des travaux ». Parce qu’il réduit à la fois la consommation de granulats naturels, le volume de déchets à stocker et les émissions carbone liées aux transports, ce recyclage in situ est une opportunité. « Pour favoriser un compactage efficace des terres extraites, souvent humides, nous nous sommes équipés d’une unité de chaulage mobile qui déshydrate les matériaux avant réemploi », souligne Jacques Masson, directeur d’agence, Sogea Est. À Laneuveville-devant-Nancy (54), où Adim Est aménage le site de Sainte-Valdrée, 15 000 t de déblais ont été ainsi traités sur place à la chaux vive afin de combler le sous-sol après démolition d’un bâtiment industriel. Autre exemple d’équipement innovant à Marseille (13) : les équipes de Marenco ont utilisé des fraises hydrauliques – plutôt qu’un brise-roche – associées à un godet cribleur rotatif, pour créer des granulométries différentes afin de mieux valoriser les matériaux calcaires. Au total 13 000 m3 de matériaux sur 17 000 m3, ont été réemployés par Marenco pour Sogea Provence et Travaux du Midi sur l’un de ses chantiers marseillais.

Valorisations volume et matière

Lorsque ce recyclage direct n’est pas possible, les déblais sont dirigés vers une valorisation raisonnée. Avec Extract, VINCI Construction France dispose d’une expertise différenciante. La filiale spécialisée dans la gestion des terres, des sédiments et des boues de chantiers polluées ou inertes – qui opère aussi pour d’autres clients – traite principalement les matériaux issus des chantiers franciliens, dont ceux liés au Grand Paris.

Une plateforme, située à Bruyères-sur-Oise (95) a spécialement été conçue pour valoriser les terres et sédiments pollués. D’une superficie de trois hectares, à l’accès tant fluvial que routier, elle offre une solution complète et clé en main, et permet de valoriser jusqu’à 80 % des volumes traités.

Ainsi, Extract offre pour les matériaux pollués des solutions de valorisation après traitement, tels que le comblement de carrières ou le réemploi dans des opérations d’aménagement. « Notre axe majeur de développement est la valorisation matière, précise son directeur, Jean-Marc Chardon. Des techniques de pointe de traitement physico-chimique et de bioremédiation sont mises en œuvre pour dépolluer les terres et en retirer des sous-produits participant à la fabrication des bétons ou à l’élaboration de matériaux en structure routière, mais aussi à d’autres usages émergents tels que la revalorisation des sols agricoles ». Avec une exigence : la traçabilité. La filiale accompagne également les équipes travaux dans l’analyse de sols et l’évacuation des terres. Comme sur le site de l’aéroport de Paris-Orly (94), où le creusement du puits OA1 de la future ligne 18 du Grand Paris Express a produit 8 750 m3 de déblais, dont 2 000 m3 pollués par des fluorures et sélénium naturels.

Le traitement et la valorisation des terres
Plateforme Extract, Bruyères-sur-Oise (95) © Augusto da Silva / Graphix-Images

En savoir plus sur la plateforme de valorisation, Bruyères-sur-Oise (95)