Actus & Dossiers / Témoignages

Tri des déchets de chantier sur LUMA Arles : témoignage de Jean-Romain Gassend

Alors que le projet LUMA Arles vise la certification BREEAM® Very Good, VINCI Construction France traduit cet engagement environnemental sur le terrain.  À la clé : un système de tri des déchets conjuguant pédagogie écologique, maîtrise des coûts et excellence opérationnelle. Trois questions à Jean-Romain Gassend, directeur Travaux, VINCI Construction France, sur cette action simple et pragmatique en faveur de la croissance verte.
Tri des déchets de chantier sur LUMA Arles : témoignage de Jean-Romain Gassend
© Hervé Hôte - Agence Caméléon

Vous vous apprêtez à livrer en 2019 le bâtiment ressource de LUMA Arles, cette tour-sculpture dessinée par Frank Gehry au cœur du Parc des Ateliers. Comment réduisez-vous l’empreinte environnementale de votre chantier ?

S’engager pour la croissance verte, c’est d’abord agir au cœur de nos chantiers. La Fondation LUMA a souhaité, en cours d’opération, que le projet LUMA Arles obtienne la certification BREEAM® Bespoke 2016, au niveau Very Good. Nous appliquions déjà une charte environnementale sur le chantier, mais très vite, nous avons réfléchi aux moyens et aux ressources à mettre en œuvre pour répondre aux attentes de notre client. Les équipes étaient par exemple mobilisées pour contrôler les consommations d’eau et d’électricité ou améliorer la communication avec les riverains. En réfléchissant ensemble à un nouveau système de tri sélectif, nous sommes allés plus loin dans la démarche de performance globale. Nous avons transformé une exigence du client en opportunité pour le chantier, et plus largement pour VINCI Construction France.

Quelles sont les singularités du système de tri mis en œuvre ?

Le bâtiment ressource de LUMA Arles est un ouvrage complexe de 56 m de haut sur 15 niveaux. Chaque niveau comprend plusieurs zones de travaux qui génèrent de nombreux déchets. L’architecture de l’ouvrage complexifie l’organisation du travail et génère une co-activité importante. Début 2019, plus de 250 ouvriers travaillent sur le chantier. En tant que responsable du gros œuvre, de la logistique et des services généraux du chantier, j’ai travaillé main dans la main avec l’ingénieur Logistique et le chef de chantier avec une idée simple : trier nos déchets là où nous les produisons. Pour optimiser le tri, il nous fallait des conteneurs mobiles, clairement identifiés, adaptés aux déchets de chaque zone et surtout… au plus proche de là où le tri doit être effectué ! Nous avons donc mis en place un système de bacs roulants au plus près des postes de travail ; le tout accompagné d’un kit pédagogique reprenant les fondamentaux du tri (bois, papiers-cartons et déchets non dangereux dans les bacs à roulettes ; gravats et métaux dans les bennes auto-vide ; déchets dangereux dans les bacs plastiques) et d’une sensibilisation régulière des collaborateurs VINCI Construction France, mais aussi de nos partenaires, sous-traitants et co-traitants aux enjeux environnementaux durant les quarts d’heure activités. Pour renforcer cette démarche, une équipe dédiée composée d’un chef de file et de trois manœuvres veille quotidiennement à l’évacuation des déchets jusqu’aux bennes grutables et jusqu’aux centres de tri.

Quels sont les atouts de ce système de tri ?

D’abord, c’est un gain immédiat en termes de sécurité, de gestion des flux et de maîtrise du coût global puisque les déchets mieux triés sont mieux revalorisés. Ensuite, le système est facilement transposable sur tout type de projets, surtout pour les chantiers tous corps d’état (TCE). Atout majeur donc : faire de cette action une bonne pratique pour l’ensemble de l’entreprise. Enfin, il s’agit d’un indéniable atout d’image. Un chantier propre et organisé est non seulement un chantier performant, mais aussi une vitrine de nos savoir-faire. En imaginant ce dispositif de tri, nous accompagnons notre client dans une démarche de labellisation, et nous faisons progresser la culture environnement au sein de VINCI Construction France.

 

© Hervé Hôte - Agence Caméléon
© Hervé Hôte - Agence Caméléon