Actus & Dossiers / Chantiers du mois

Aqualagon, quatre éléments pour des loisirs nature

Au cœur de Villages Nature® Paris, vaste projet de résidences de tourisme durable imaginé par Euro Disney S.C.A. et Pierre & Vacances-Center Parcs à proximité de Disneyland® Paris, l’Aqualagon est l’un des plus grands parcs aquatiques couverts d’Europe.

Aqualagon, quatre éléments pour des loisirs nature
Aqualagon © Augusto Da Silva – Graphix Images

Une architecture complexe

Bois, béton, eau, cristal… Avec son architecture complexe, le macro-lot gros œuvre - charpente - clos couvert est un condensé de haute technicité pour lequel Chantiers Modernes Construction (mandataire) et Arbonis, filiales de VINCI Construction France, ont choisi de répondre en groupement. Conçu par l’architecte Jacques Ferrier, l’Aqualagon est doté d’infrastructures et de bassins ludiques en béton et d’une immense charpente pyramidale en bois lamellé-collé. Un cheminement sur la toiture permettra de s’y promener pour admirer un bel environnement boisé et le lac tout proche.

Une offre décalée, innovante et engagée

Deux importantes variantes concernant l’infrastructure ont été proposées par les équipes de VINCI Construction France. Une économie a été trouvée en réduisant le périmètre de la paroi moulée, qui devait initialement englober la totalité des bassins de l’Aqualagon. Elle ne ceinture plus que les bassins intérieurs et le bâtiment accueillant les vestiaires des baigneurs. Pour les bassins extérieurs, elle est remplacée par un radier cloué capable de contrer la poussée hydrostatique de la nappe lorsque les espaces aquatiques sont vidés. Pour la charpente, dont les éléments principaux sont en forme de boomerangs de très grandes dimensions, Arbonis a spécialement développé la technique des goujons scellés à la résine, procédé permettant de faire des assemblages invisibles, très rigides et sans boulonnage apparent. Pour pouvoir mettre en œuvre ce procédé innovant, une démarche Atex (Appréciation technique d’expérimentation) a été mise en place, validée par un collège d’experts désignés par le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB).

Pose des « boomerangs »

Sur le site, tout est mis en place début avril 2016 pour recevoir la charpente, qui reposera sur la Tour de l’eau – une structure mixte bois et acier thermolaqué en forme de diabolo de 20 m de haut d’où partiront des toboggans géants – et sur 48 poteaux inclinés en béton, de forme ovoïde, de 6 à 18 m de hauteur et de 300 à 800 mm de diamètre. Une grue mobile de 500 t a été nécessaire pour poser ces pièces préfabriquées, dont les plus lourdes pèsent 18 t. Enfin, le 20 avril 2016, le premier « boomerang » de la charpente est posé. Une particularité sur ce chantier, la phase de redressement des « boomerangs » (passage entre position transportée sur site et phase finale) est effectuée à deux grues guidées par un chef de manœuvre unique.

Espaces naturels et biodiversité préservés

En juin 2016, le montage de la charpente est assez avancé pour que puisse débuter la pose de la couverture. Une démarche Atex pour le complexe d’étanchéité retenu et une étude hygrométrique (humidité de l’air) ont été menées. La toiture qui sera fréquentée par plusieurs centaines de milliers de personnes chaque année est en partie végétalisée, avec un cheminement paysager permettant aux promeneurs de se rendre jusqu’au sommet. Par ailleurs, la pose de la façade en verre commence en septembre 2016, pour s’achever fin janvier 2017, tandis que le sommet de la Tour de l’eau reçoit une verrière en forme de cristal. Une autre tour – la Tour de l’air, d’où partiront d’autres toboggans géants – est quant à elle, située à l’extérieur du bâtiment. Le gros-œuvre et le clos-couvert de l’Aqualagon s’achèvent. Le 1er septembre 2017, Villages Nature® Paris ouvre au public la première tranche de son vaste domaine boisé de 180 ha, avec ses lacs, sa ferme, ses activités ludiques et sportives. Dispersés dans la nature, 1 157 cottages et appartements accueilleront plus d’un million de vacanciers par an venus de France et d’ailleurs. Seuls 10% de ce site de 259 ha implanté sur les communes de Villeuneuve-le-Comte, Bailly-Romainvilliers et Serris (77), à 32 km de Paris, seront construits, laissant la plus grande place aux espaces naturels et à la biodiversité. 

En savoir plus sur ce projet