Actus & Dossiers / Chantiers du mois

A Blois, le Jeu de Paume met les voiles !

A Blois (41), Sogea Centre réalise actuellement le Jeu de Paume, la future enceinte sportive et culturelle de l’agglomération blésoise de 6 600 m². Grâce à un astucieux système de gradins rétractables, la salle pourra accueillir jusqu’à 3 150 personnes en jauge “salle de concerts”. Le Jeu de Paume abritera  également des spectacles, des séminaires, des congrès, ou encore des associations sportives locales. 
A Blois, le Jeu de Paume met les voiles !
La pose de la charpente est réalisée en ferme treillis est réalisée en parallèle à l'achèvement du gros oeuvre © François Christophe

Sogea Centre est en charge d’un macro-lot constitué des fondations, du gros œuvre, de la charpente métallique, du complexe acoustique et des 7 500 m² de couverture et de bardage en zinc. L’agglomération de Blois a également confié à la filiale de VINCI Construction France une mission de synthèse et de coordination de l’ensemble des lots. La coordination du projet et des différents intervenants est essentielle pour réaliser une telle opération dans des délais très serrés, soit dix-huit mois pour un ouvrage en corps d’état séparés. 

Le futur bâtiment se caractérise par une architecture audacieuse et complexe. Sa façade est constituée d’une couverture en zinc, anguleuse et pentue, rappelant les toits de Blois. L’étude béton et la synthèse tous corps d’état (TCE) du chantier ont été réalisées par les services locaux de VINCI Construction France. À l’intérieur, la salle principale répond à des exigences acoustiques très poussées, pour le confort des spectateurs et des riverains, avec notamment un plafond acoustique de 80 cm d’épaisseur. Une contrainte qui a impacté le travail des équipes de coffreurs de Sogea Centre. Les murs béton de grande hauteur épousent littéralement la structure pentue et asymétrique de la couverture pour créer une boîte isolante. Autre curiosité sur le chantier, la grue aux couleurs de VINCI Construction France est installée au milieu de la future salle principale. Afin d’assurer la stabilité définitive des murs, la charpente métallique, d’une portée de 42 m, est posée en même temps que le gros œuvre. Cette cogestion est l’une des forces du projet. 

Pensé comme un repère urbain à l’entrée de la ville et un pôle d’attractivité à l’échelle régionale, le futur arena ouvrira ses portes début 2017. En remplacement d’une ancienne friche industrielle, il  s’intégrera dans l’îlot Laplace, un écoquartier en plein essor.

En savoir plus sur le projet