Actus & Dossiers / Témoignages

Chef de chantier scaphandrier, c'est quoi au juste ?

Nomade des mers, les scaphandriers de la Compagnie de travaux subaquatiques (CTS), filiale de VINCI Construction France interviennent partout en France et sur tous types d’ouvrages nécessitant des travaux subaquatiques.

Chef de chantier scaphandrier, c'est quoi au juste ?
©Stéphanie Jayet

La journée type d’un chef de chantier scaphandrier

La journée d'un chef de chantier scaphandrier commence par le premier briefing, fait selon les horaires des marées. Il établit les tâches à réaliser au cours de la demi-journée, puis prépare et vérifie le matériel de plongée. Après tous les contrôles effectués, l’un des scaphandriers de l’équipe peut se mettre à l’eau pour effectuer sa mission. Le temps de plongée maximal légal est de trois heures par jour, une durée qui peut être limitée en fonction de la température de l’eau, du poids des outils et de la profondeur. 

Puis, le deuxième briefing se fait pendant la pause repas, il permet de faire le point sur la matinée écoulée et de définir les tâches de l’après-midi. Les scaphandriers tournent au minimum à trois : chef des opérations hyperbares, scaphandrier opérateur et scaphandrier secours. Des missions que chacun occupe en alternance. 

Le matériel est à nouveau préparé et vérifié et un autre plongeur prend le relais. Cela fait aussi parti des missions du chef de chantier. A la fin de la journée, le chef de chantier récupère l’ensemble des données relevées pour préparer une synthèse des résultats et proposer des mesures de réparation à son client si besoin. 

Formation 

Pour devenir scaphandrier, il faut suivre une formation spécifique comme par exemple le stage Classe II-mention A de l’Institut National de Plongée Professionnelle (INPP). Après quelques années d’expériences, un scaphandrier peut devenir chef d’équipe puis chef de chantier.