Actus & Dossiers / Témoignages

La construction de la Cité du Vin, Bordeaux (33)

La mission de La Cité du Vin ? Faire partager la culture millénaire de la vigne et du vin à un public international, en éclairer le sens, contribuer à protéger et transmettre ce patrimoine immatériel universel. Une opération aux facettes multiples rassemblant des partenaires d’horizons divers venus du secteur public, du privé et du mécénat. Le regard de Philippe Massol, directeur de La Cité du Vin à Bordeaux.
La construction de la Cité du Vin, Bordeaux (33)
Philippe Massol, directeur de La Cité du Vin

À l’approche de l’ouverture, quelle est votre plus grande satisfaction ?

La Fondation pour la culture et les civilisations du vin, dont j’assure la direction, exploitera La Cité du Vin. La Ville de Bordeaux a été maître d’ouvrage et, de fait, c’est à elle que nous avions pris l’habitude d’adresser nos demandes. Néanmoins, au fur et à mesure que le bâtiment s’est construit, nous avons pu apprécier la réactivité et la flexibilité de nos interlocuteurs de la maîtrise d’œuvre (X-TU architects, SNC-Lavalin, Agence Casson Mann) et des équipes de constructeurs sur le terrain. Nous avons été amenés, pour des raisons techniques ou budgétaires, à faire des concessions sur le programme initial. Mais aujourd’hui, notre satisfaction, c’est d’avoir un bâtiment en adéquation avec ce que nous avions imaginé au départ, souhaité par la suite et vu sur les croquis et les plans qui nous avaient été présentés.

L’architecte Anouk Legendre évoque à propos de l’architecture de La Cité du Vin une forme très fluide inspirée par le nœud du pied de vigne et par l’âme du vin… 

Pour le monde entier, Bordeaux est la capitale du vin. Ce dernier constitue un élément indissociable de la culture et du patrimoine vivant de la ville, qui avait donc une légitimité pour réaliser ce projet reconnu d’intérêt général. La Cité du Vin sera un lieu de découverte des vignobles du monde, un voyage à travers les cultures. C’est pourquoi nous avons choisi un projet surprenant qui, par sa forme et ses matériaux, raconte aussi une histoire. Les équipes de VINCI Construction France ont contribué à créer un lieu emblématique de la grande capitale européenne du XXIe siècle que Bordeaux ambitionne de devenir.

En quoi les équipes de VINCI Construction France ont-elles participé au renouveau du quartier industriel des Bassins à flots ?

500 000 visiteurs par an, dont la moitié de touristes étrangers, sont attendus à La Cité du Vin. C’est une chance pour la région, la ville et le quartier. Déjà, nous nous rendons compte au quotidien de l’intérêt et de l’engouement des gens qui se rendent devant le chantier pour le prendre en photo ! La Cité du Vin fera le lien entre le Bordeaux XIXe de la place des Quinconces, les quais réaménagés ces dernières années et le quartier des Bassins à flots, symbole de mixité urbaine avec ses logements, ses restaurants, ses hôtels, son musée de la mer et de la marine et son complexe cinéma.

Qu’est-ce qui vous a surpris durant ces quelques mois de chantier ?

J’ai trouvé magique la façon dont la façade s’est progressivement mise en place. Un chantier, c’est un être vivant avec des zones de travaux endormies pendant un moment, puis des accélérations qui donnent un nouvel aspect au bâtiment en seulement quelques heures. L’édifice est audacieux, tant dans son architecture arrondie, sans coutures visibles, que dans la variété des matériaux utilisés : le béton, le verre, l’aluminium et plus de 700 arcs et épines constituant la charpente en bois qui ont été montés sur site avec une précision millimétrique. Un véritable puzzle ! La modélisation 3D des pièces complexes a d’ailleurs été utilisée pour l’ensemble de la structure et l’enveloppe du bâtiment. Elle a permis de contourner une contrainte architecturale où aucun élément n’était rectiligne ou parallèle. Pousser cette technologie jusqu’à la réalité augmentée pour l’ensemble des lots serait une aide formidable à la décision. Cela permettrait, dès le début du projet, de s’immerger dans le bâtiment, de mieux appréhender l’espace ou de travailler sur les couleurs par exemple. 

La modélisation 3D des pièces complexes a d’ailleurs été utilisée pour l’ensemble de la structure et l’enveloppe du bâtiment. Elle a permis de contourner une contrainte architecturale où aucun élément n’était rectiligne ou parallèle.

En savoir plus sur le projet