Actus & Dossiers / Témoignages

Être intrapreneur Leonard, en quoi cela consiste ?

Actuellement directeur de projets environnement et innovation chez VINCI Construction France, Karim Selouane a rejoint le parcours Intrapreneurs Leonard, un programme innovant du groupe VINCI, pour développer son projet « Resilience as a business ». Il s’agit de transformer les enjeux liés aux changements climatiques en opportunité de service innovant. Ce projet s’inscrit dans une démarche de développement durable.

Pourquoi avez-vous intégré le parcours Intrapreneurs de LEONARD ?

J’ai intégré le parcours Leonard afin de me lancer un nouveau défi professionnel : participer pleinement à la transformation du groupe VINCI. Beaucoup de mes collègues et responsables m’ont encouragé à rejoindre le programme. J’ai donc osé pousser la porte et saisir l’opportunité offerte par l’équipe de Leonard.

Comment vous est venue l’idée de vous lancer dans l’intrapreneuriat ?

L’idée est venue naturellement car elle correspond à mon tempérament : le goût de la liberté d’entreprendre et l’esprit corporate. Le programme Leonard est arrivé pile au moment où je m’interrogeais sur mon parcours au sein du groupe VINCI. Il me permet de donner du sens à mon projet professionnel tout en respectant mes valeurs personnelles.

Concrètement, comment se déroule ce parcours ?

Le parcours se déroule en plusieurs phases. Nous sommes pour le moment en phase 1: nous consacrons 20% de notre temps de travail à la structuration du projet. Ces 20% sont mis à profit pour mener nos enquêtes, études de marché, interviews, prospects etc. Nous sommes encadrés par des coachs, des mentors et des sponsors internes et externes. Je suis accompagné par une équipe qu’il m’aurait été impossible de constituer ou d’imaginer sans Leonard :

- Blaise Rapior, directeur général d’Escota (VINCI Autoroutes) est mon mentor interne. Il m’offre une vue à 360°de VINCI et une prise de hauteur percutante.

- Yoann Hebert, fondateur de Netapsys est mon mentor externe. Sa vision et son expérience d’entrepreneur me donnent des clés indispensables à la réussite de mon projet pour le moyen-long terme, afin d’avoir toujours une longueur d’avance.

- Christian Caye, directeur développement durable de VINCI est mon advisor(conseiller). Il m’accompagne pour définir l’articulation entre le positionnement stratégique du groupe VINCI sur les questions climatiques et mon approche business.

- Pascaline Bertaux, startupeuse aguerrie et cofondatrice de Heavy, est mon coach. Elle me pousse dans mes retranchements pour structurer mon business plan et rendre le projet toujours plus percutant et pertinent. Elle me challenge et concrétise l’apprentissage théorique du parcours intrapreneur Leonard.

- Marie-Claire Coin, directrice convergence BIM VINCI Contracting et Samir Hatim, directeur des systèmes d’information VINCI sont mes sponsors internes, ils m’accompagnent dans la réflexion technique autour de mon projet.

La rush week est l'événement central de la première session. Cette intense semaine a confirmé mon appétence pour l’intraprenariat. Elle m’a permis de pivoter à 360° pour clarifier la proposition de valeur de mon projet grâce à la confrontation et la mise en situation impartiale de mes coachs. J’ai appris en quatre jours ce que je n’aurai jamais pu concevoir en plusieurs mois…

Fin janvier, le pitch final du projet devant un jury composé des membres du comité de direction VINCI déterminera le passage en phase d’accélération.

Cet environnement unique est un formidable accélérateur en termes de networking et de formation mais aussi l’occasion de nouer de nouvelles amitiés. L’humain est au cœur du processus Leonard, car il n’y a pas de projet sans homme ou femme en capacité de l’incarner avec force.

En quoi consiste votre projet « Resilience as a Business » ?

L’objectif de mon projet est de transformer les enjeux liés aux changements climatiques en une opportunité de service innovant, dans une démarche de développement durable. Je propose donc la création d’un « Bureau d'Étude Résilience » de conseil et d’ingénierie, interne à VINCI, pour accompagner nos équipes et nos clients à adapter les projets, les infrastructures et leurs usages aux changements climatiques, pour le marché français et international.

En quoi votre poste de directeur de projets environnement  et innovation chez VINCI Construction France vous a-t-il aidé/motivé à construire ce projet ?

De par mes fonctions transverses, j’ai été amené à étudier des sujets prospectifs et opérationnels en matière d’environnement, de changement climatique et de risque d’inondation. J’ai réalisé un certain nombre de guides techniques, d’outils et de projets opérationnels. A cela s’ajoute la publication scientifique d’ouvrages sur le climat, la participation à des conférences académiques et industrielles au nom de VINCI Construction France sur les enjeux de résilience aux changements climatiques. Ces échanges m’ont conforté dans mon intuition de transformer le concept de Résilience en un service concret d’ingénierie opérationnelle lié au changement climatique.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes souhaitant tenter l’expérience ?

Foncez sans hésiter une seconde ! Au-delà du projet et de son issue, le parcours Leonard offre une réelle chance d’exprimer une idée et permet aux créatifs et aux parcours atypiques de contribuer au projet d’entreprise VINCI.

En savoir plus sur Leonard