Actus & Dossiers / Dossiers thématiques

La filière bois tire le BTP vers le haut

Face aux défis du changement climatique, la construction bois est l’une des voies vers la “neutralité carbone” à l’horizon 2050. VINCI Construction France et sa filiale Arbonis comptent parmi les acteurs clés d’une filière qui prend de la hauteur pour accélérer cette transition énergétique.

La filière bois tire le BTP vers le haut
Aqualagon © Aline Boros

La France s’est engagée à atteindre la neutralité carbone en 2050 : il faudra alors qu’elle soit capable de capter et de stocker autant de CO2 qu’elle en émet. Ceci implique de diviser par quatre les rejets de gaz à effet de serre par rapport à leur niveau de 1990, et de réduire de moitié la consommation d’énergie, en comparaison avec 2012, année de référence. L’utilisation du bois est une solution pour atteindre ces objectifs. L’anticipation des futurs labels et taxes carbone autant que la prise de conscience des enjeux de la transition énergétique conduisent les maîtres d’ouvrage et les  investisseurs à se tourner de plus en plus vers ce matériau.

Un marché en mutation qui prend de la hauteur

La part de la construction bois, qui atteint aujourd’hui 8 % en moyenne en France, ne représente que 3 à 4 % dans le logement collectif et concerne pour l’essentiel des bâtiments de moins de trois étages. La compétitivité des solutions bois est désormais avérée si l’on considère le coût global – intégrant l’empreinte environnementale – sur tout le cycle de vie du bâtiment. Au-delà des charpentes ou des murs à ossature bois, nous assistons également à la multiplication des réalisations en gros oeuvre ou structure bois, y compris pour des bâtiments de 7 à 16 étages. Une cinquantaine de projets d’immeubles bois de belle hauteur sont ainsi en développement sur le territoire national. Convaincu de son potentiel, VINCI Construction France investit donc dans le développement de la filière.

À travers sa filiale dédiée Arbonis, l’entreprise conçoit et réalise toutes sortes de bâtiments et d’équipements, du plus simple au plus élaboré, intégrant le bois comme solution constructive, grâce notamment à ses quatre sites de production à Verosvres (71), Péguilhan (31), Chemillé (49) et La Charité-sur-Loire (58).

Parmi les réalisations récentes, on peut citer le parc aquatique couvert Aqualagon à Villeneuve-le-Comte (77), la résidence étudiant Lucien-Cornil à Marseille en R+7, des écoles à Saint-Fons et à Lyon IXe (69), la rénovation de l’ensemble de logements sociaux Glacière-Daviel à Paris, ou encore l’auberge de jeunesse nouvelle génération (restructuration et extension d’un ancien hôtel) des Deux Alpes (38), première opération menée avec Adim. Parmi les projets, on peut citer notamment le démonstrateur de la ville durable Treed It à Marne-la-Vallée (77), avec une tour en R+11, ou l’immeuble Casa Jenga en R+8 à Paris (75).

Dans d’autres acteurs, l’association interprofessionnelle ADIVbois, dont Arbonis est membre actif, soutient le développement des immeubles à vivre en bois.

Le bon matériau au bon endroit

Plusieurs leviers peuvent être actionnés pour accompagner le développement de ce marché. En termes de ressources tout d’abord. Le bois est une ressource abondante mais encore insuffisamment exploitée en France et dispose, de ce fait, d’un fort potentiel de développement. Par conséquent, VINCI Construction France s’investit aux côtés des professionnels de la filière bois française pour en favoriser le développement.

Techniquement, les immeubles en bois de belle hauteur posent par ailleurs des défis en termes d’acoustique, de résistance au feu ou aux séismes. Arbonis, qui dispose d’un bureau d’études intégré, développe un programme de R&D ambitieux afin d’apporter des réponses industrielles innovantes et pertinentes à ces défis.

Enfin, Arbonis développe également sa nouvelle offre de construction modulaire 3D à ossature bois illustrant sa volonté de  proposer à ses clients une gamme complète de solutions. En effet, Arbo 3D est un procédé innovant, dont la rapidité d’exécution le rend particulièrement adapté aux écoles, aux logements d’urgence et aux bâtiments jusqu’à R+10.

Les synergies au sein de VINCI Construction France sont un réel atout. L’avenir n’est pas à la construction 100 % bois, mais à l’emploi combiné des trois matériaux : le béton, le bois et l’acier, en utilisant chacun dans son domaine optimal de performance. C’est cette combinaison qui permettra d’atteindre la meilleure empreinte environnementale sur le cycle de vie du bâtiment et de créer le plus de valeur pour nos clients. C'est dans cette perspective qu’Arbonis a lancé avec la direction Innovation, Recherche et Développement de VINCI Construction France un groupe de travail dénommé : « Construction Décarbonnée 2050 ».