Actus & Dossiers / Chantiers du mois

Hôtel Lutetia : cinq étoiles, zéro plomb

Dans le cadre de la rénovation de l’hôtel parisien Lutetia, Neom, filiale de VINCI Construction France, a démarré en juillet 2014 les opérations de curage, désamiantage et déplombage de cet immeuble de 18 000 m².

Hôtel Lutetia : cinq étoiles, zéro plomb

A l’instar de ses principaux concurrents, l’hôtel Lutetia entreprend une cure de rajeunissement. Si l’établissement reste l’un des lieux emblématiques de la capitale, il était devenu nécessaire de la rénover en profondeur pour répondre aux standards actuels de l’hôtellerie de luxe. Son nouveau propriétaire, le groupe Alrov, souhaitant le faire passer de 4 à 5 étoiles, il convient donc de restructurer une grande partie de l’hôtel et de renouveler l’ensemble des installations, tout en conservant les éléments classés de ce bâtiment historique.

Les équipes vont devoir réaliser, en sept mois, un important chantier de déplombage, car le plomb est présent dans l’ensemble du bâtiment. En effet, jusqu’en 1948, ce matériau était utilisé dans toutes les peintures. Or l’hôtel n’a connu aucun grand chantier de rénovation depuis cette époque. Outre les différentes couches de peinture, le plomb s’est également infiltré dans le plâtre.

Il faut donc prévoir une organisation spécifique pour des travaux de déplombage d’une telle ampleur. Ainsi, avant d’intervenir sur le chantier de déplombage, chaque collaborateur a suivi une formation spécifique et bénéficié d’une visite médicale avec prise de sang et une phase de décontamination est imposée avant chaque période de repos. En outre, afin de permettre un contrôle médical suivi des équipes, il a été décidé de ne recouvrir ni à des sous-traitants, ni à des intérimaires. A la sortie des zones de travail ainsi qu’à différents endroits du site, un test à la lingette a été instauré par les équipes du chantier. Réalisé une fois par semaine, il permet de vérifier qu’aucune poussière n’est présente hors des zones en cours de traitement.

Un test dit de « lixiviation » a défini que les déchets issus des opérations de déplombage pouvaient être traités en tant que déchets inertes banals. Néanmoins, ils sont conditionnés dans de grandes poubelles fermées, comme celles utilisées dans le désamiantage. L’évacuation de ces déchets a constitué un réel défi logistique ; un principe de cinq rotations quotidiennes a donc été mis en place, avec des camions de taille moyenne pour plus de facilité.

Cette opération de déplombage, la plus importante jamais réalisée par VINCI Construction France, est une réussite – également saluée par la médecine du travail -, dont les enseignements et les méthodes seront fort utiles pour les futurs chantiers du même type.

En savoir plus sur le projet