Actus & Dossiers / Dossiers thématiques

Traitement et gestion des eaux

En pointe dans l’amélioration de l’environnement, les métiers du traitement et de la gestion des eaux mobilisent un grand nombre de savoir-faire pour une optimisation du bien-être de chacun. Sogea Nord-Ouest TP, comme d’autres filiales de VINCI Construction France (Sogea Nord, Sogea Atlantique Hydraulique, Sogea Sud-Ouest, Sogea Rhône-Alpes, Sogea Est, Sogea Île-de-France, GTM Environnement, VINCI Environnement), est un spécialiste de cette activité.
Traitement et gestion des eaux
Légende : Mont Saint-Michel, ©Augusto Da Silva/Graphix-images

Sogea Nord-Ouest TP maîtrise ainsi de nombreux métiers dans ce domaine, tels que la réalisation et l’entretien de réseaux d’assainissement d’eaux pluviales et usées, d’eau potable et d’eau industrielle, de réserves d’eau incendie, de stations d’épuration, d’usines d’eau potable ou encore la construction de réseaux de gaz. Même si Sogea Nord-Ouest TP répond principalement à des marchés publics publiés par les collectivités ou les agglomérations, l’entreprise compte aussi un grand nombre de collectivités de taille petite à moyenne parmi ses clients. Certains industriels de l’agroalimentaire font également appel à elle pour des traitements simples d’eaux usées ou de pompage.

Un marché ciblé

Les collectivités ont certains devoirs vis-à-vis de leurs administrés comme celui de fournir une eau potable répondant à des normes précises. De plus, elles sont dans l’obligation de réduire au maximum l’impact des rejets de leurs eaux usées dans l’environnement. Ainsi, pour limiter les flux polluants dans le milieu naturel, les micropolluants sont contrôlés à la sortie d’une usine d’épuration classique. L’Etat et les agences de l’eau jouent également un rôle essentiel et demandent aux communes de capter un maximum de flux, eaux pluvieuses incluses.

Sogea Nord-Ouest TP remporte entre huit et dix contrats par an (stations d’épuration, de traitement d’eau potable et marchés de pompages hydrauliques) dont la moitié des projets de stations d’épuration et de traitement sont en conception-construction. Les stations construites ont, en moyenne, un débit allant jusqu’à 300m3/h, mais il peut monter jusqu’à 1 000 m3/h pour les plus grosses structures. La station de Torchamp (61), par exemple, traite 5 000m3/j d’eau potable pour le compte du Syndicat mixte de production d’eau potable (SMPEP) du Domfrontais et du Passais.

Pour les eaux usées et les eaux de pluie, Sogea Nord-Ouest TP crée des stations d’épurations biologiques à boues activées. C’est d’ailleurs le cas à Troarn (14) où 2 100 m2 de filtres plantés de roseaux traitent 6 000 équivalents habitants.

Le Mont-Saint-Michel, un chantier atypique

Parallèlement aux travaux de restitution du domaine maritime visant à désensabler le site et à lui rendre son insularité à marée haute, le chantier de terrassement du terre-plein d’accès comprend, dans sa partie souterraine, tout un volet lié à l’évacuation des eaux usées et pluviales du Mont-Saint-Michel ainsi qu’à la protection incendie. Peu de place, un site classé, des marées capricieuses : autant de difficultés auxquelles faire face sur un chantier tout à fait atypique ! Sogea Nord-Ouest TP a été choisi comme sous-traitant en charge des travaux hydrauliques car les conditions d’intervention étaient complexes et peu de sociétés étaient en mesure de prendre en compte toutes les contraintes imposées.
Le site a bénéficié d’une première mondiale avec l’adaptation, par Sogea Nord-Ouest TP, d’une technologie de pompage en ligne de quatre pompes groupées par deux, afin de prévenir la moindre défaillance et de pouvoir travailler en fausse immergée sans interruption. Fin 2014, la mise en eau des premières pompes s’est déroulée avec succès.