Actus & Dossiers / Témoignages

Université Toulouse-Jean-Jaurès (31)

Construire et réhabiliter pour offrir aux chercheurs et aux étudiants de la Ville rose des équipements à la hauteur de leur talent : voilà le défi relevé par VINCI Construction France à Toulouse (31). Point d'étape avec Nicolas Golovtchenko, vice-président délégué Patrimoine immobilier et reconstruction de l'université. 
Université Toulouse-Jean-Jaurès (31)
Nicolas Golovtchenko, vice-président délégué Patrimoine immobilier et reconstruction de l'université Toulouse-Jean-Jaurès (31). © Guillaume Rivière

 

Quel bilan faites-vous à ce stade des travaux ? 

Nous avons réceptionné les premiers bâtiments, notamment la Maison de la Recherche, qui abrite des plateformes technologiques très attendues par les chercheurs comme les équipements d'observation et de datation des archéologues. Le nouveau bâtiment Olympe-de-Gouges, accueillant l'UFR Sciences, Espaces, Sociétés et l'UFR Histoire, Arts et Archéologie, a également ouvert ses portes. De plus, dans le cadre de la valorisation du contrat de partenariat, la construction de 320 logements à destination d'étudiants et de chercheurs étrangers a été lancée. Le projet dans son ensemble consiste, à terme, en un remodelage complet du paysage : nouveaux bâtiments, équipements sportifs, amphithéâtres, canopée, parkings et réhabilitations. Au sein du campus, le programme permet aussi d'offrir de nouveaux services aux étudiants, aux personnels et aux habitants du quartier : une crèche de 40 berceaux, un café-brasserie de 200 m² et un village solidaire de 500 m² dans lequel prendront place des entreprises et des associations inscrites dans le mouvement d'économie sociale et solidaire (ESS). 

Quelles sont les clés de réussite de ce chantier ? 

D'une part, un savoir-faire technique maîtrisé. Bourdarios, une filiale locale de VINCI Construction France, assure la partie Travaux du partenariat public-privé (PPP), et toutes les expertises sont mises en oeuvre : désamiantage, démolition-reconstruction et coulage du béton. D'autre part, la méthode mise en place a permis une bonne gestion de la planification des étapes successives de déménagement, de relogement provisoire, sans compter les ajustements liés aux plans de déplacement et de stationnement des automobiles. 

Comment les chercheurs et les étudiants vivent-ils dans ces nouveaux locaux ? 

Outre l'architecture plus contemporaine, le contraste est saisissant entre leurs anciennes conditions de travail et l'offre d'aujourd'hui. Les étudiants s'approprient les lieux, mais ils sont déjà satisfaits de la fonctionnalité des équipements et fiers de travailler dans de beaux espaces. C'est un ensemble d'aménagements qui participent au confort de tous : la qualité acoustique, les régulateurs de température, les épaisseurs de vitrage, l'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite... voire le nombre de toilettes ! Après la première phase de travaux, nous avons recherché tous les axes d'amélioration. Ces retours d'expérience ont permis de mobiliser les futurs utilisateurs des bâtiments en construction, en attestant que leurs souhaits de modification, dès lors qu'ils ne retardent pas le chantier et peuvent être réalisés dans le respect du budget, sont pris en considération. L'université et VINCI Construction France sont au plus près des besoins évolutifs des utilisateurs. La deuxième phase des travaux, qui devrait se terminer à la fin de l'été 2016, se déroule dans un climat serein. 

L'un des atouts du constructeur a-t-il été cette capacité d'adaptation ? 

Une des clés de ce projet parfaitement orchestré et mené dans les délais est un travail en parfaite synergie. Maintenant que les bâtiments sont livrés, il est agréable de voir que VINCI Construction France est toujours présent et que VINCI Facilities, l'exploitant opérationnel, nous aide à nous approprier les lieux. C'est un atout de travailler avec des équipes qui conseillent en amont et qui savent aussi accompagner une fois les bâtiments livrés. Pour exploiter et maîtriser ces équipements - système de double flux, capteurs, centrales de traitement d'air -, nous avons organisé des échanges hebdomadaires entre équipes techniques et des réunions mensuelles auxquelles je participe avec le représentant du promoteur, le constructeur et les équipes de maintenance. Ces moments de dialogue et d'arbitrage permettent de clarifier le périmètre des prestations et d'avancer de façon pragmatique dans la résolution des problèmes. Travailler de concert avec VINCI Construction France nous permet de formaliser et d'optimiser nos propres dispositifs. A l'heure où les échanges sont dématérialisés, des procédures en garantissent, en interne, la traçabilité et favorisent un travail collectif. 

Au-delà d'une opération de modernisation, le projet a été conçu à échelle urbaine, puisqu'il s'agit d'un campus ouvert sur l'extérieur. 

La reconstruction de l'université s'articule avec le Grand Projet de Ville (GPV) piloté par Toulouse Métropole. Ainsi, la rue de l'université sera réaménagée et deviendra semi-piétonne. Les 150 m qui relient la station de métro à l'entrée de l'université seront sécurisés et embellis, avec un traitement homogène du sol, du mobilier urbain, de l'éclairage et de la végétation. Tous ces travaux contribuent à servir notre ambition : faire de ce campus un quartier universitaire polyfonctionnel avec des salles de cours, des logements, du sport, de la culture et des services marchands. 

Travailler de concert avec VINCI Construction France nous permet de formaliser nos propores dispositifs.

En savoir plus sur le projet